Front commun des différents partis pour la gestion de l’offre

Front commun des différents partis pour la gestion de l’offre

Le premier ministre et chef du Parti libéral du Québec (PLQ) Philippe Couillard, Jean-François Lisée (Parti québécois), Manon Massé (Québec solidaire) et Sylvie D’Amours, porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ)

Crédit photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud

Les chefs des principaux partis se sont réunis dans les locaux de l’Union des producteurs agricoles (UPA) à Longueuil, vendredi matin, pour la défense de la gestion de l’offre, alors que se tiennent actuellement les négociations entre Washington et Ottawa pour moderniser l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA).

Le premier ministre et chef du Parti libéral du Québec (PLQ) Philippe Couillard, Jean-François Lisée (Parti québécois), Manon Massé (Québec solidaire) et Sylvie D’Amours, porte-parole de la Coalition avenir Québec (CAQ) ont fait front commun pour affirmer qu’ils défendraient la gestion de l’offre «jusqu’au bout».

Le président de l’UPA Marcel Groleau a mentionné que «40% des revenus agricoles proviennent de la gestion de l’offre» au Québec et qu’un nouvel accord sur l’ALENA défavorable pour le Canada pourrait coûter cher aux fermes familiales québécoises qui sont sous la gestion de l’offre.

Il estime que ce sont près de 116 000 emplois ainsi qu’un chiffre d’affaires annuel de plusieurs milliards de dollars qui sont menacés.

Poster un Commentaire

avatar