Gentrification de Brossard : Monique Gagné déplore « l’inaction » de la mairesse

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Gentrification de Brossard : Monique Gagné déplore « l’inaction » de la mairesse
Le secteur A de Brossard (Photo : Gracieuseté)

Bien qu’elle se réjouisse de l’adoption d’un moratoire pour le secteur A en mai ainsi que de celle de modifications visant à protéger le cadre bâti des secteurs B, M, P et T ce mois-ci, la nouvelle présidente du comité consultatif d’urbanisme (CCU) Monique Gagné déplore «l’inaction de Doreen Assaad» pour mieux encadrer la «gentrification» de Brossard. Des propos qui surprennent la mairesse.

«C’est trop peu trop tard», se désole la conseillère du secteur A concernant les récentes actions prises par le conseil.

«Dans une grande ville comme Brossard, nous nous serions attendus à ce que la mairesse soit proactive pour assurer que le développement immobilier ne soit pas fait en défaveur des citoyens, soutient Monique Gagné par voie de communiqué. Malheureusement, malgré les demandes répétées d’élus et deux consultations citoyennes au courant des dernières années, elle n’a jamais voulu rien faire pour mettre de l’ordre dans ce fouillis! Au contraire, ses décisions semblent démontrer qu’elle préfère soutenir les promoteurs.»

La conseillère Monique Gagné

Selon Mme Gagné, ce n’est que lorsqu’elle a elle-même exigé, en mai dernier, avec l’appui de plusieurs de ses collègues conseillers, qu’une résolution soit mise à l’ordre du jour du conseil pour stopper la densification de son district, que la mairesse a changé de cap.

«L’enjeu semble être devenu subitement important pour Mme Assaad, alors qu’il ne l’était pas quelques mois auparavant», avance la conseillère.

La présidente du CCU souligne par ailleurs que le comité a adopté une nouvelle orientation invitant les conseillers à participer activement aux dossiers qui touchent leur quartier.

Des démarches «sérieuses et réfléchies»

Informée par Le Courrier du Sud de la sortie de la conseillère du secteur A à ce sujet, la mairesse Doreen Assaad s’est dite surprise de ses propos.

«Dès notre élection en 2017, notre administration a pris au sérieux l’importance de mieux harmoniser les constructions dans l’ensemble des secteurs en commençant par le secteur A, soutient Mme Assaad. Des démarches sérieuses et réfléchies ont été prises pour définir notre vision en matière d’urbanisme et ce, de concert avec tous les membres du conseil.»

La mairesse rappelle que la Ville a tenu en 2018 et 2019 un vaste processus de consultations pour ajuster la réglementation «en collaboration avec les résidents du secteur A».

«Je suis surprise des propos de la conseillère parce que j’ai non seulement appuyé les démarches entamées en ce sens, mais je me suis assurée que ça ne soit pas fait de façon réactive. Nous avons suivi une méthodologie claire dans une démarche rigoureuse et avec l’expertise requise au niveau de l’administration, tout cela en informant les citoyens concernés et affectés à chaque étape du processus.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Aline
Aline
3 mois

Pourquoi ne pas respecter l’esprit de chaque quartier et les conseillers qui vous proposent des idées sensées