Heymans et Huot honorés par le Club de la médaille d’or

Heymans et Huot honorés par le Club de la médaille d’or

Émilie Heymans accompagnée d'Alexandre Bilodeau, de Marie-Philip Poulin et de Mikaël Kingsbury

Crédit photo : Gracieuseté - Gilles Corbeil

Athlètes de la décennie

Près de six ans après sa retraite, la plongeuse Émilie Heymans a été saluée en tant qu’une des athlètes de la décennie 2007-2017 par le Club de la médaille d’or, le 5 avril, à Montréal.

À LIRE AUSSI: «Plus que jamais, j’ai l’impression d’arriver en fin de carrière», confie Benoît Huot

Une soirée qui l’a rendue nostalgique de sa longue carrière.

«Ça me rappelle les jours difficiles quand je m’entraînais, a-t-elle constaté en riant, et à quel point ma vie a changé avec deux enfants. J’ai l’impression que ça fait super longtemps, mais en même temps, que c’était hier.»

La plongeuse qui a grandi à Saint-Lambert s’est avouée touchée de recevoir cette mention d’athlète marquante de la décennie.

«C’est super le fun [de recevoir ce trophée], surtout que ça fait maintenant six ans que j’ai pris ma retraite. Revenir voir le monde et d’autres athlètes qui sont encore actifs, c’est vraiment cool», a-t-elle confié au Club de la médaille d’or, le soir de l’événement.

Lors de la même cérémonie, Émilie Heymans a aussi souligné la contribution du Club au développement des athlètes par la remises de nombreuses bourses.

«La bourse, c’est super. Mais pour un athlète, ce qui est important, c’est qu’il y ait des gens qui croient en toi, en ton potentiel et en tes capacités de devenir une meilleure athlète. Ça vaut plus que l’argent», a fait valoir la quadruple médaillée Olympique.

L’athlète retraitée de 36 ans possède maintenant son entreprise de maillots de bain personnalisés pour les équipes de natation. Elle se charge également de la confection des chandails et uniformes pour le sport amateur.

Il était important pour elle de demeurer dans l’univers du sport.

«Être capable de jumeler la mode et le sport, c’est vraiment extraordinaire et peut-être qu’un jour, je pourrai commanditer une équipe nationale. On ne sait jamais», a-t-elle conclu.

Le nageur paralympique de Longueuil Benoît Huot faisait également partie des 12 athlètes honorés. Ce dernier était absent de la cérémonie.

La relève inspirée par l’excellence
Le 5 à 7 du sport a été le théâtre de rencontres impressionnantes pour les trois jeunes athlètes émergents qui ont reçu une bourse, dont le patineur de vitesse David La Rue, de Saint-Lambert.

Patrick Marion, David La Rue, Catherine Laroche et Bernard Trottier

«Ça va me permettre de payer des dépenses, parce que, bien sûr, dans le sport, ça peut monter rapidement, a-t-il fait observer. J’ai constamment des camps d’entraînement à Calgary, donc ça engendre beaucoup de coûts.»

À sa dernière course dans les rangs juniors il y a un environ mois, David La Rue a été couronné champion du monde junior à l’épreuve du départ groupé aux mondiaux juniors de Salt Lake City. À cette même compétition, il a remporté la médaille d’argent au 1500m.

Le patineur de 19 ans dit ne pas déroger de son objectif ultime d’atteindre les Jeux olympiques de 2022, après les avoir ratés par deux dixièmes de seconde cette année.

Liste des athlètes honorés:
Alexandre Bilodeau
Erik Guay
Charles Hamelin
Alex Harvey
Benoit Huot
Mikael Kingsbury
Jennifer Heil
Émilie Heymans
Clara Hughes
Dominique Maltais
Marie-Philippe Poulin
Marianne St-Gelais

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar