Actualités
Élections

Jacques Létourneau veut réduire à 30 km/h la vitesse des rues locales

jeudi le 16 septembre 2021
Modifié à 10 h 21 min le 19 octobre 2021
Par

Jacques Létourneau (Photo: Le Courrier du Sud - Archives)

Action Longueuil promet de réduire à 30 km/h la limite de vitesse dans les rues résidentielles. Actuellement, cette signalisation s’applique à moins de 5% des rues de la ville.

«Il est grand temps que la Ville agisse. Plusieurs rues résidentielles sont carrément des pistes de course! lance le candidat à la mairie Jacques Létourneau. Près de chez moi, dans Coteau-Rouge, certains roulent à 80 km/h et il y a plein d’enfants qui jouent dans la rue. C’est tellement dangereux.»

Il s’engage par ailleurs à déployer des mesures concrètes pour faire respecter cette nouvelle limite, en refaisant l’aménagement urbain et paysager, et en ajoutant des dos d’âne, des saillis de trottoirs, des bollards et des afficheurs de vitesse mobile.

Selon M. Létourneau, plusieurs intersections sont aussi à sécuriser.

«Nous allons repérer tous les endroits problématiques et refaire le marquage, installer des feux de circulation réservés aux piétons et des feux sonores, ainsi que des passages piétons texturés», promet le candidat.

Longueuil Citoyen n’a pas manqué de réagir à cet engagement, rappelant qu’Action Longueuil «promettait déjà il y a 4 ans d’abaisser la limite de vitesse dans les rues locales à 30 km/h».

«Au cours des dernières années, ils n’ont rien fait», déplore le candidat à la mairie Jean-Marc Léveillé.
Ce dernier propose d’abord l’aménagement de mesures d’atténuation de la vitesse, afin de faire respecter les actuelles limites.

«Nous nous sommes également engagés à augmenter le budget annuel prévu pour ce type d’aménagement», a-t-il mentionné.

Au début juillet, la Coalition Longueuil de Catherine Fournier avait formulé ses engagements en matière de sécurité dans les rues. Elle proposait entre autres l’installation de balises temporaires durant l’été, tels des poteaux métalliques ancrés dans la rue.

La formation étudierait aussi le recours à des solutions comme les chicanes – voies destinées à ralentir la vitesse des véhicules par la création ou l’accentuation d’une courbe – et les carrefours giratoires, en plus de favoriser l’installation de panneaux de type «Attention à nos enfants» plus voyants et de panneaux de signalisation piétonnière clignotants. (A.D.)

 

 

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous