Juillet 2020 – Un petit répit

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Juillet 2020 – Un petit répit
Le Dr Arruda fait le point sur la situation en Montérégie le 3 juillet. (Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Le 3 juillet, le directeur national de la Santé publique Horacio Arruda s’arrête à Longueuil. Disant constater un relâchement de la population quant au respect des mesures sanitaires, il lance un appel à la prudence.

Deux jours plus tard, on apprend que plusieurs personnes ayant fréquenté le Mile Public House du Quartier DIX30 le 30 juin ont été testées positives. Le 9 juillet, la Santé publique annonce que 70 cas de COVID-19 confirmés au cours des jours précédents dans la région sont reliés à des partys dans des résidences privées.

Le 10 juillet, c’est sous le chaud soleil et au son de la musique du film Rocky que Donald Scott, alias Monsieur Bonbon, guéri de la COVID, effectue sa première sortie officielle depuis plusieurs mois.

Monsieur Bonbon fait un retour triomphal le 10 juillet. (Photo : Le Courrier du Sud – Archives)

Le couvre-visage devient obligatoire dans les transports en commun le 13 juillet. Cinq jours plus tard, cette obligation est étendue à l’ensemble des lieux publics fermés.

Le 18 juillet, les employés qui travaillaient à domicile depuis le début de la pandémie ont l’autorisation de réintégrer leur bureau, sans dépasser un taux d’occupation de 25% et tout en respectant les règles en place.

On apprend le 14 juillet qu’une réduction de service d’environ 15% ainsi que des mises à pied seront nécessaires dès septembre afin de permettre au RTL d’éponger les pertes financières engendrées par la pandémie. Une hausse de 2% des tarifs dès le 1er octobre est annoncée.

Ailleurs dans la ville

Alors que le Comité logement Rive-Sud entrevoyait que quelques dizaines de ménages pourraient se retrouver à la rue le 1er juillet, ce sont plutôt 42 demandes d’aide que la Ville de Longueuil a reçu via sa ligne 311.

Après 33 ans dans le paysage longueuillois, Place Desaulniers ferme ses portes le 3 juillet. Un projet immobilier remplacera la célèbre salle du boul. Taschereau.

On apprend en juillet que dans la foulée de l’enquête qu’il menait à la demande de Saint-Lambert pour identifier les sources d’informations confidentielles transmises à des médias au printemps 2019, le Groupe Trak aurait accédé sans autorisation au dossier de crédit de certains conseillers. Le ministère des Affaires municipales enquête.

C’est en juillet que se conclut la vente de l’église Saint-Maxime au Centre communautaire du même nom.

Le 16 juillet, les Ducs de Longueuil reprennent gants et bâtons alors que s’amorce la saison dans la Ligue de baseball junior élite.

Le ministère de la Culture et des Communications approuve à la fin juillet la demande déposée par Brossard au printemps 2018 pour classer site patrimonial la Maison Brossard, bâtiment en pierres du 4240, chemin des Prairies construit à la fin du 18e siècle.

Accidents et crimes

Le 16 juillet, un homme qui semble intoxiqué est mortellement happé alors qu’il court nu sur la route 132, à Brossard.

Le 20 juillet, Diamenson Bazile et David Matabaro écopent de cinq ans de prison pour l’agression sexuelle d’une adolescente de 14 ans survenue en mai 2016 à Longueuil.

Le 22 juillet, le comédien de 90 ans Edgar Fruitier est reconnu coupable d’attentat à la pudeur pour des gestes qui se seraient produits entre 1974 et 1976.

Le 23 juillet, un cycliste est mortellement happé par une voiture sur le boul. Jacques-Cartier Ouest, dans l’arr. du Vieux-Longueuil.

Un accident de moto à trois roues coûte la vie à une septuagénaire alors qu’elle suit un cours de conduite dans un stationnement du chemin du Tremblay, le 25 juillet.

Accusé de plusieurs crimes sexuels commis sur des mineurs entre 1970 et 1990, l’ancien policier de Montréal et ex-entraîneur de hockey mineur à Greenfield Park François «Frank» Lamarre meurt le 26 juillet.

La découverte d’une grenade dans un appartement de Brossard cause toute une commotion le 30 juillet. L’immeuble à logements est évacué, un périmètre de sécurité est érigé et les artificiers de la SQ sont appelés en renfort. Aucun acte criminel n’est lié à l’incident, qui se termine sans heurt.

Lisez la suite ici.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
trackback
Juin 2020 – Retour partiel à la (nouvelle) normale - Le Courrier du Sud
25 jours

[…] Lisez la suite ici. […]