La criminalité en baisse de 4,4%, malgré une hausse des crimes contre la personne

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
La criminalité en baisse de 4,4%, malgré une hausse des crimes contre la personne
En raison de la légalisation du cannabis, les infractions liées aux Lois sur les stupéfiants ont diminué de 38,2% entre 2018 et 2019. (Photo : Le Courrier du Sud - Archives)

Bien que la criminalité en générale ait diminué de 4,4% sur le territoire du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL) en 2019, les 4003 crimes contre la personnes survenus l’an dernier constituent une hausse de 3,9% en un an et de 7,8% sur la moyenne des 5 dernières années.

À LIRE AUSSI : Des routes plus sécuritaires dans l’agglomération en 2019

Alors que les crimes contre la personnes ont atteint un sommet en 2019, les crimes contre la propriété étaient quant à eux à leur plus bas depuis 2014, en baisse de 4% comparativement à 2018 et de 7,4% sur la moyenne de 2014 à 2018. Seules les fraudes poursuivent leur progression, en hausse de 7,6%.

La variation la plus significative enregistrée en 2019 concerne toutefois les infractions aux Lois sur les stupéfiants, qui ont connu une diminution marquée de 41,9% sur la moyenne des cinq dernières années. Cette forte baisse est directement attribuable à la légalisation du cannabis, les autres types d’infractions liées aux stupéfiants étant demeurés relativement stables.

«Environ 400 infractions de moins ont été enregistrées en matière de possession de cannabis en 2019, comparativement aux années antérieures à la légalisation, peut-on lire dans le Rapport annuel des activités du SPAL. L’âge légal haussé à 21 ans au Québec depuis le 1er janvier pourrait cependant entraîner un réajustement des statistiques en matière de possession illégale de cette substance cette année.»

À l’autre bout du spectre, la légalisation du cannabis serait en grande partie responsable de l’augmentation des cas de conduite avec les facultés affaiblies par la drogue.

Quatre meurtres

Si aucun meurtre n’avait été commis sur le territoire du SPAL en 2018, l’année 2019 aura été marquée par quatre homicides, dont trois reliés au crime organisé.

À LIRE AUSSI : Coups de feu au Quartier DIX30 : l’homme succombe à ses blessures

Un individu assassiné en pleine rue à Boucherville

Brossard : un homme assassiné devant le World Gym

Trois des victimes, des personnes connues des milieux policiers, ont été abattues dans des lieux publics à Brossard et Boucherville, entre mai et octobre, tandis que la quatrième est décédée à la suite d’une altercation à l’arme blanche impliquant des jeunes, lors d’une fête dans l’arr. de Saint-Hubert en mai.

Effet #MeToo

Les crimes sexuels ont augmenté de 12% en 2019. Dans 78% des cas, le suspect était connu de la victime.

«Le nombre de cas rapportés se situe au-dessus de la moyenne des cinq dernières années, suggérant ainsi que l’onde de choc provoquée par les mouvements sociaux tels que #MeToo s’est poursuivie en 2019 et continuera fort possiblement à encourager les victimes à dénoncer d’anciennes et de futures agressions», indique le Rapport.

La violence conjugale a elle aussi connu une hausse en 2019; 29% de tous les crimes contre la personne commis au cours de la dernière année l’ont été entre conjoints. Et même si les victimes sont toujours majoritairement des femmes (74%), la dénonciation chez les hommes a augmenté de 8% entre 2018 et 2019 et de 47% depuis 2014.

 

Faits saillants de 2019

  • Le Programme de développement professionnel – Immersion a permis à trente policiers de s’immerger, pendant cinq semaines, dans diverses communautés, au contact de différentes populations à risque de marginalisation et d’en côtoyer intimement les réalités.
  • Plus de 25 000$ ont été amassés lors d’un concert-bénéfice organisé en juin par le SPAL, en collaboration avec l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL) et la Ville de Longueuil, afin de lutter contre l’exploitation sexuelle.
  • Le SPAL et l’Institut du Nouveau Monde (INM) ont lancé en 2019 un dialogue public afin d’améliorer la qualité de vie de la population de l’agglomération de Longueuil. Les résidents ont été appelés à partager leur opinion sur les services offerts par le SPAL par un questionnaire en ligne et sur 10 forums de discussions organisés sur l’ensemble du territoire.
  • La mise en place de l’Équipe intégrée d’intervention et de soutien aux victimes d’exploitation sexuelle a été officialisée en janvier par l’octroi d’une subvention de plus de 850 000$ sur 5 ans du ministère de la Sécurité publique.
  • La capitaine Jacynthe Desmarais a représenté le SPAL en Haïti lors d’une mission qui s’est déroulée du 20 mars au 22 décembre.
  • Le SPAL a célébré le 5e anniversaire de sa collaboration avec l’Association canadienne des dons d’organes et de tissus (ACDO). Depuis 2014, les 83 policiers du SPAL bénévoles pour l’ACDO ont effectué pas moins de 140 transports d’organes, de sang ou d’équipes médicales et ont ainsi contribué à sauver de nombreuses vies.
  • Le SPAL et son directeur Fady Dagher ont été le sujet du documentaire Résistance : la police face au mur du réalisateur Charles Gervais.

 

Interventions en 2019

  • 135 355 cartes d’appels complétés par la centrale 911, dont 65% ont nécessité une intervention.
  • 69% des interventions ne sont pas reliées à une infraction criminelle; il s’agit à 23% de cas d’assistance au public.
  • 7711 adresses visitées pour des cas d’assistance au public; pour 31% de ces lieux, au moins 5 interventions ont été effectuées.
  • 134 interventions d’assistance ont eu lieu au métro Longueuil–Université-de-Sherbrooke; une analyse effectuée en avril 2019 a permis d’identifier les problématiques sociales et criminelles vécues à cet endroit et un plan d’action est en cours.
  • 36% des interventions sont en lien avec un désordre, souvent lié à des problématiques de santé mentale ou de toxicomanie.

 

Infractions criminelles

  • 4003 crimes contre la personne (+3,9% par rapport à 2018)
  • 7240 crimes contre la propriété (-4%)
  • 1401 autres infractions au Code criminel (+1%)
  • 442 infractions aux Lois sur les stupéfiants (-38,2%)
  • 9 infractions à d’autres lois fédérales (+125%)
  • 217 infractions aux lois provinciales (-12,3%)
  • 262 infractions aux règlements municipaux (-1,9%)
  • 2076 infractions reliées à la circulation (-11,7%)

 

Crimes contre la personne

  • 4 homicides (aucune en 2018)
  • 4 tentatives de meurtres (-66,7% par rapport à 2018)
  • 437 crimes sexuels (+11,8%)
  • 2291 voies de fait (+3,4%)
  • 200 vols qualifiés (+27,4%)
  • 146 cas de harcèlement criminel (+4,3%)
  • 706 cas de menaces (+3,2%)
  • 40 cas d’intimidation (-48,1%)

 

Crimes contre la propriété

  • 54 incendies (-33,3% par rapport à 2018)
  • 1209 vols par effraction (-21,4%)
  • 483 vols de véhicules (-6%)
  • 2938 vols de 5000$ et moins (-0,5%)
  • 1593 cas de fraude (+7,6%)
  • 1035 méfaits (-4.3%)
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires