Culture

La directrice générale des Mutins de Longueuil prend sa retraite

vendredi le 05 juin 2015
Modifié à 0 h 00 min le 05 juin 2015
Par Pascal Villeneuve

Après quinze ans de loyaux services à la barre des Mutins de Longueuil, la directrice générale de la troupe, Jacqueline Tremblay tire sa révérence et prend une retraite bien méritée. Agée de 65 ans, Mme Tremblay souhaite se consacrer davantage à sa famille. Alors que sa fille était sur le point d'accoucher de son sixième petit-enfant, Jacqueline Tremblay confiait au Courrier du Sud son intention de profiter de la vie auprès des siens.

«Les Mutins de Longueuil, c'est beaucoup d'énergie, une grande responsabilité! J'ai envie de relever de nouveaux défis et passer plus de temps avec mes enfants et mes petits-enfants», d'expliquer la directrice générale.

Jacqueline Tremblay ne regrette rien de ses années passées avec les Mutins. Adolescente, son rêve était de diriger une école de danse folklorique. «La chance s'est présentée et je n'ai jamais été plus heureuse. C'est une page qui se tourne dans ma vie. Je ne suis pas loin d'être au bord des larmes», indique encore celle qui fait partie de la troupe depuis sa création en 1960 et qui compte y rester en tant que participante.

L'un des plus beaux souvenirs de la directrice générale correspond au premier voyage réalisé en 2004 en Charente-Maritime, en France. «C'était le premier voyage. C'est un moment qui me ramenait à ce que j'avais vécu enfant, à 6 ans!» dit-elle.

Jacqueline Tremblay cède la place à Stéphane Dugré, un ancien membre des Mutins. Selon la directrice, ce dernier entend mettre l'accent sur le recrutement. Aujourd'hui, trop de disciplines diverses s'offrent aux jeunes pour que l'organisme de danse espère demeurer seul en lice.

L'ultime spectacle au sein de Mme Tremblay à la tête des Mutins de Longueuil aura lieu les 6 et 7 juin au Théâtre de la Ville. À cette occasion, les spectateurs pourront apprécier des danses du Mexique et de Slovaquie. Cette année, les numéros seront moins longs mais ils seront plus nombreux.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous