La passerelle de Normandie enfin inaugurée

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
La passerelle de Normandie enfin inaugurée
Les élus et représentants de la Ville et du ministère des Transports. (Photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud)

INFRASTRUCTURE. Près d’un an après l’échéancier initial prévu, la passerelle de Normandie a été officiellement inaugurée le 27 septembre.

C’est une passerelle toute neuve que cyclistes et piétons peuvent emprunter depuis quelques jours déjà, au-dessus de la route 132.

Aux yeux de la mairesse Sylvie Parent, il ne fait pas de doute que la Ville de Longueuil a «atteint ses objectifs». L’accident qui a causé la destruction partielle de la passerelle en janvier 2015 a été l’occasion pour la Ville d’en revoir le design, de rendre cette infrastructure plus accessible et d’en faire un élément signature.

Multiples rebondissements

Depuis l’annonce de sa construction, la passerelle de Normandie a connu plusieurs rebondissements: soumissions élevées et retour en appel d’offres, importants retards de chantier et avis de non-conformité. Son coût a aussi attiré son lot de critiques.

«Oui, nous avons connu quelques soubresauts, j’en conviens. Mais cette passerelle est à la hauteur de nos ambitions. Nous avons pu faire mieux», a lancé Mme Parent, du haut du belvédère surplombant le secteur, du côté du parc Marie-Victorin.

Les médias étaient invités à une visite de la passerelle de Normandie, le 27 septembre.

«Son belvédère offre une vue imprenable sur le Saint-Laurent, le Vieux-Longueuil et les Montérégiennes. Sa structure intègre à merveille les principes d’accessibilité universelle, pour que tous les citoyens puissent l’emprunter», a-t-elle poursuivi.

La passerelle centrale plus large – passant de 2,5 à 4,5 mètres – ainsi que les pentes adoucies de chaque côté répondent aux critères d’accessibilité universelle. Ce gain d’espace permet également une meilleure cohabitation entre cyclistes, piétons et personnes à mobilité réduite.

Ce «lien privilégié donnant accès au majestueux fleuve Saint-Laurent» intègre également le Sentier cyclable et pédestre Oka-Mont-Saint-Hilaire, qui s’étend sur 143 km.

L’éclairage au DEL, tant fonctionnel qu’architectural, ainsi que la réutilisation de certaines matériaux sont des exemples d’«idées novatrices» faisant de l’infrastructure un projet écoresponsable, a relevé la mairesse.

En effet, du béton concassé de l’ancienne structure a été employé dans les remblais du côté du parc Le Moyne. Des matériaux comme le bois torréfié ont aussi été intégrés.

Du côté du parc Marie-Victorin, une structure sur pieux – on en compte pas moins de 88 –  a dû être privilégiée pour la construction de la poutre-caisson.

Plus de 14,6 M$

La facture globale de cette infrastructure se chiffre à 14,6 M$. Le contrat principal a été octroyé à Groupe TNT, au montant de 12,8 M$.

Questionnée à ce sujet, Sylvie Parent a assuré que le projet ne se traduirait pas en une «taxation supplémentaires aux citoyens».

Longueuil a bénéficié d’une subvention de la Communauté métropolitaine de Montréal et du ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire de 1,8 M$, ainsi qu’une aide de 1 M$ du ministère des Transports du Québec.

Rappelons que les compagnies responsables des dommages causés à la passerelle ont été condamnées à débourser 1,4 M$.

Quant aux retards, ils ont été causés par des précautions nécessaires. «Il y avait des choses à corriger, à exiger du promoteur. On a été vigilant, on voulait que la passerelle soit aux normes, parfaite, qu’on n’ait pas de doute quant aux travaux. Ç’a demandé une vigilance accrue.»

Lors de la visite, des cyclistes et piétons en ont profité pour féliciter et remercier la mairesse et les élus. «Là on voit notre argent», a lancé l’un d’eux.

Parc Le Moyne

Le parc Le Moyne fera l’objet d’une revitalisation, incluant la plantation de végétaux à proximité des accès, ainsi qu’une halte pique-nique. L’aire de jeux sera déplacée et une promenade en bois, qui rappellera les premiers trottoirs de Longueuil, sera aménagée afin de lier la rue Bord-de-l’Eau. Un terrain de pétanque et des bacs surélevés de jardinage seront aussi ajoutés.

L’œuvre Percée d’Éric Cardinal sera intégrée au secteur, tout comme l’œuvre Vernacularium de Guillaume Boudrias-Plouffe.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Gueymard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Gueymard
Guest
Gueymard

Je déteste le produit final de cette passerelle, avec son éclairage Del blanc, source de pollution visuelle. Les gros arbres de mon enfance ont été abattus pour faire place aux rampe d’accès de béton, horribles et démesurées. Des ascenseurs auraient suffit à chaque extrémité, pour les chaises roulantes… Regardez ce qui ce fait ailleurs comme aménagement urbain! Hong Kong possède des passerelles accessibles pour tous, à tous les coins de rues, et elles n’ont pas ces rampes de béton gigantesques! L’ancienne passerelle, que j’utilisais 2 fois par jour avec mon chien, mon meilleur et loyal compagnon, pouvait être facilement réparée,… Lire la suite »