Tribune libre
Opinion

Opinions: la privatisation du ciel

mercredi le 01 septembre 2021
Modifié à
Par

(Photo: Le Courrier du Sud - Denis Germain)

Le trafic aérien est de compétence fédérale. C'est pourquoi nous avons rencontré le député de Longueuil-Saint-Hubert, le 21 août, pour lui faire part de notre point de vue sur la question des hélicoptères privés qui sillonnent le ciel en permanence. M. Trudel a accueilli notre plainte avec intelligence et une écoute active. 

Nous avions depuis un moment déjà pris notre parti du bruit et de la pollution engendrés par les avions commerciaux et les petits avions privés. Modernité oblige. Voilà que le ciel est maintenant asservi par du transport privé en hélicoptères, à des fins que l'entreprise Hélicraft décrit ainsi: «travaux allant du transport VIP, aux vols de découverte, festivals, vols vidéo, vols photo, surveillance de pipeline et plusieurs autres».

La compagnie s'approprie le ciel et fait circuler trois hélicoptères à très basse altitude, dans une grille horaire de huit heures par jour, sept jours par semaine. 

Pourquoi cela? Pour faire s'exclamer quelques gagas bien nantis dont les commentaires laissent sans voix. À l’heure précise où le Groupe d’experts international sur le climat (GIEC) soumet un nouveau rapport indiquant qu’il est minuit moins UNE seconde sur Terre, nos gouvernements non seulement autorisent-ils une telle absurdité, mais de surcroît la subventionne. 

De quel droit une société privée s'approprie-t-elle notre ciel, en profitant des largesses de nos gouvernements, notamment de Tourisme Québec?

Nous croyons ne pas être les seules personnes à trouver ce trafic bruyant et polluant assez scandaleux. Cette dérive environnementale plane chaque jour sur notre quotidien et s'étend un peu partout au Québec. 

Le ministre délégué et député de Taillon, Lionel Carmant, la ministre du Tourisme Caroline Proulx, ainsi que le conseiller municipal de l'arr. du Parc Michel-Chartrand ont été dûment informés de notre démarche.

Nous espérons qu'une solution politique, conforme aux engagements verbaux maintes fois défendus, sera prise. Que cette fois les actions suivront les paroles et les discours.


Thérèse Lamartine, écrivaine; Pierre Beauchesne, ingénieur à la retraite, domiciliés à Longueuil depuis 28 ans

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous