La Team 17 veut démystifier la diversité sexuelle

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
La Team 17 veut démystifier la diversité sexuelle
Alexey Dupont, Kassandra Simms, la députée de Marie-Victorin Catherine Fournier, Mélina Sirois, Mathieu Miville et la travailleuse communautaire du Bureau de consultation jeunesse Myriam Ducharme (Photo : Gracieuseté)

ENGAGEMENT. Kassandra Simms, Mathieu Miville, Mélina Sirois et Alexey Dupont forment la Team 17, qui s’est donnée comme objectif de sensibiliser et d’éduquer les gens sur la diversité sexuelle. Leur apport à la communauté a été souligné à l’Assemblée nationale le 21 novembre, alors qu’ils faisaient partie des lauréats des prix Leviers.

En mars 2017, Mélina Sirois et ceux qui deviendraient bientôt ses acolytes prenaient part à un camp des jeunes du Bureau de consultation jeunesse (BCJ) de Longueuil. Lors d’un théâtre-forum, certains membres ont affirmé ne pas être prêts à parler d’homophobie et de transphobie. Les quatre amis, qui ont tous entre 20 et 25 ans, pensaient plutôt le contraire. C’est ainsi qu’est née la Team 17, ce groupe de jeunes qui souhaite sensibiliser la population à la diversité sexuelle, échanger sur le sujet et le démystifier.

«On le fait à travers des animations et sous forme d’échange, explique Mélina Sirois. Ce qu’on a remarqué, c’est que les gens qui parlent de diversité sexuelle font des témoignages, mais on ne voulait pas faire ça. On ne voulait pas parler de ce qui est arrivé dans nos vies. On voulait parler des préjugés, des stéréotypes qu’il y a envers toute la communauté LGBTQ+.»

Et des stéréotypes, il y en a encore, croit-elle.

«Quelqu’un qui a toujours mangé sa soupe avec une cuiller pourra apprendre à la manger avec une fourchette, mais ça prendra du temps», illustre-t-elle.

Mélina, qui habite Longueuil, tout comme ses trois amis, explique le choix derrière le nom du groupe.

«La première fois qu’on s’est rencontrés, c’était un 17. La journée contre l’homophobie et la transphobie est le 17 mai. L’équipe a été créée en 2017. Le 17 revenait souvent. Et Team, c’est parce qu’on est une équipe et qu’on est liés les uns aux autres», indique la jeune femme.

Les projets réalisés
Depuis sa création il y a un peu plus d’un an et demi, la Team 17 a réalisé différents projets en lien avec la mission qu’elle s’est donnée.

Elle a d’abord organisé une formation sur le sexe, le genre et l’orientation, donnée par le ministère de la Santé et des Services sociaux à l’ensemble des membres du BCJ.

«Il y a eu une bonne participation, se souvient Mélina Sirois. Les gens du BCJ ont une bonne ouverture d’esprit. C’est intéressant de voir comme les gens peuvent évoluer dans leurs façons de penser au fil du temps, à force d’en parler.»

Dans les semaines qui ont suivi la tenue de cette formation, les membres de la Team ont eu toutes sortes d’idées, dont celle de créer des animations, c’est-à-dire des séances d’échange et de jeux portant sur différents sujets en lien avec la diversité sexuelle.

«On ne voulait pas être en avant, parler et endormir les gens. On le fait vraiment sous forme d’échange», explique-t-elle.

Depuis deux ans, la Team 17 profite de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, le 17 mai, pour organiser un événement.

«Il y a un barbecue et un spectacle à la fin. On a fait un théâtre-forum cette année, l’année passée on a reçu le Groupe de recherche et d’intervention sociale Montréal. Cette année, des organismes sont venus présenter leurs services. C’est vraiment rassembleur», croit-elle.

Faire la différence
Lors du Gala des prix Leviers, chacun des membres de la Team 17 a reçu un certificat de l’Assemblée nationale et une plaque commémorative.

«Ça m’a émue d’être reconnue, de savoir que ça fait une différence, dit Mélina Sirois. C’est le fun de voir les gens dans les événements, mais de voir qu’on peut vraiment faire un changement et que ça peut se rendre loin, c’est gratifiant.»

«J’ai toujours voulu changer quelque chose, poursuit-elle. Quand une façon de penser me dérange, j’aime bien creuser et faire évoluer la personne. J’essaie de faire évoluer ma façon de penser aussi. Je considère que tout le monde peut le faire. Ça m’apporte une fierté, une ouverture d’esprit et des connaissances sur tout. C’est fou à quel point on grandit à travers la Team!»

Tous les vendredis, les quatre jeunes se rencontrent, malgré leur horaire chargé afin de penser à de nouveaux projets. Le tout, avec leur objectif ultime bien en vue.

«Permettre aux gens d’avoir l’ouverture d’esprit de comprendre ce qu’est la diversité culturelle. De faire comprendre aux gens que personne n’est différent parce qu’on est LGBTQ+. On est tous des humains.»

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Christian Belley Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Christian Belley
Guest
Christian Belley

Il est vrai qu’il ni aura jamais assez de sensibilisation au sujet de la diversité sexuelle , il y a encore beaucoup de discrimination face à l’ignorance et aux jugements sans connaître les raisons fondamentales des personnes qui sont concernées
Par cette situation