L’asile de la pureté, par les finissants de l’École nationale de théâtre

L’asile de la pureté, par les finissants de l’École nationale de théâtre
(Photo : Gracieuseté)

Marianne Lonergan-Pilotto de Longueuil (scénographie et accessoires) figure parmi les finissants de l’École nationale de théâtre du Canada qui présenteront Claude Gauvreau – L’asile de la pureté et quelques fragments, à la salle Ludger-Duvernay du Monument-National, du 19 au 23 novembre.

Ce drame de Claude Gauvreau, premier d’une trilogie autobiographique, est de retour sur les planches qui l’ont vu naître. C’est à l’École nationale de théâtre, au pavillon du Monument-National, que la pièce a été mise en scène pour la première fois en 1988, 35 ans après qu’elle ait été écrite.

Cette fois, Alex Bergeron signe l’adaptation et Alice Ronfard la mise en scène, dirigeant les finissants en interprétation, en production et en scénographie.

Les spectacles de finissants de l’ÉNT sont l’apogée de plusieurs années de formation. Tout ce qui se déroule sur scène et en coulisses est l’oeuvre des étudiants, guidés par des artistes professionnels chevronnés.

Le spectacle s’inscrit dans la série «Payez ce que vous voulez», de l’École nationale de théâtre du Canada, qui vise à rendre accessible au plus grand nombre des spectacles de niveau professionnel.

 Quelques mots sur L’Asile de la pureté

Pour garder intactes la mémoire et la dignité de la femme qu’il aimait et qui vient de mourir, un jeune poète s’astreint à un jeûne qu’il entend poursuivre jusqu’à l’épuisement final.

Entrent alors en jeu une galerie de personnages qui se donnent pour mission, pour des motifs d’ordre personnel, soit de dissuader, soit d’encourager le poète dans son projet. Étude sur la lâcheté, la manipulation, l’intégrité de la passion. Comment aller au bout de son désir et de son idéal sans dévier de son intégrité.

Rens. : https://ent-nts.ca/fr/spectacle-finissants-francophones-automne-2019

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des