Le bois d’arbres abattus sera intégré à des projets de construction d’écoles

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Le bois d’arbres abattus sera intégré à des projets de construction d’écoles
Marie-Dominique Taillon et Patrick Piché (Photo : Gracieuseté)

Tous les arbres qui seront abattus sur les terrains du Centre de services scolaire Marie-Victorin (CSS Marie-Victorin) seront remis au Centre de valorisation du bois urbain (CVBU), en vertu d’une entente de collaboration avec l’entreprise d’économie sociale. Le CSS entend aussi réutiliser du bois revalorisé dans le cadre de ses projets de construction.

Ainsi, le CSS Marie-Victorin achètera 10 000 pieds carré de plancher de bois franc valorisé par le CVBU, pour une valeur approximative de 55 000$.

Le bois coupé, même celui des frênes infestés par l’agrile, peut être réutilisé et revalorisé par le CVBU.

Ce tout premier partenariat avec le CSS Marie-Victorin «permettra au Centre de valorisation du bois urbain de déployer pleinement sa mission en assurant une intégration complète du processus de valorisation du bois urbain depuis sa prise en charge jusqu’à la livraison du produit final», souligne Patrick Piché, président du Centre.

La directrice générale du CSS Marie-Victorin Marie-Dominique Taillon y voit une façon d’«avancer la cause du développement durable dans nos projets de construction».

Le Centre de revalorisation a récemment reçu une subvention de l’agglomération de Longueuil qui lui permettra de mettre en place son nouveau programme de valorisation du bois privé.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires