Le centre de tri des matières recyclables de Longueuil ferme ses portes

Le centre de tri des matières recyclables de Longueuil ferme ses portes
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le centre de tri des matières recyclables de Longueuil a fermé ses portes aujourd’hui, a révélé La Presse.

Selon le quotidien, des employés ont été convoqués à une rencontre ce midi.

À LIRE AUSSI: La couverture d’assurance en cause

L’opposition critique la gestion du dossier

Les matières recyclables de l’ensemble de l’agglomération aboutissent à ce centre de tri de l’arr. de Saint-Hubert, qui est géré par Compagnie de recyclage de papiers MD et appartient à Services Matrec.

Rappelons qu’en septembre 2018, Longueuil avait accordé une compensation financière de 4,2 M$ au contrat qui devait s’échelonner jusqu’en avril 2021.

L’entreprise évoquait déjà à ce moment les risques de fermeture du centre. Compagnie de recyclage de papiers MD n’avait pas voulu être seule à encaisser les pertes financières liées à la crise mondiale du papier. Les recours de Longueuil étaient alors bien minces, les demandes envoyées à des centres de tri dans un rayon de 250 km étant demeurées sans réponse.

Service de collectes maintenu

À la Ville de Longueuil, on confirme que le service de collectes sera maintenu malgré l’annonce survenu ce matin.

Selon le plan d’action de Longueuil, les matières seront acheminées vers les centres de tri appartenant à Papier MD, à Châteauguay et à Montréal.

«Cette situation pourrait occasionner quelques délais dans la collecte des bacs, avise-t-on toutefois. On demande aux citoyens de laisser leurs bacs en bordure de rue; s’il devait y avoir des délais, la Ville complétera la collecte le lendemain. La Ville suit la situation de près.»

«Des explications!» demande Xavier Léger

Le chef de l’opposition n’a pas manqué de réagir à la nouvelle: «comment se fait-il qu’on se retrouve dans cette situation, alors que l’Agglomération a avancé 4,2M$ à l’entreprise en 2018, justement pour éviter un tel dénouement. L’entreprise à des comptes à rendre aux citoyens de Longueuil. Nous attendons des explications!»

Xavier Léger dit également ne pas comprendre comment l’entreprise en vient à fermer ses portes, alors que le contrat devait se poursuivre  pour encore près de deux ans. «Aucune information n’a filtrée dans la population à l’effet que l’entreprise était prête à mettre la clé sous la porte du Centre de tri, relève-t-il. C’est un flagrant manque de transparence!»

La députée indépendante Catherine Fournier a pour sa part assuré être en communication avec le cabinet de la mairesse Sylvie Parent.

«La confiance des citoyens à l’égard de leur système de recyclage est ébranlée depuis plusieurs années. Comme députée de Marie-Victorin, j’appelle une fois de plus le ministre de l’Environnement Benoît Charette à agir rapidement pour régler la crise du recyclage pour ainsi éviter que l’industrie se retrouve à fermer des centres de tri, a-t-elle exprimé. C’est tout le système qui doit être revu. Je rappelle que les déchets sont responsables d’environ 6% des émissions de
GES au Québec.» (A.D.)

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
AplusDenis Coursol Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Denis Coursol
Guest
Denis Coursol

Châteauguay c’est loin pour apporter les chargements. Ça va être long et coûteux.

Aplus
Guest
Aplus

Matrec s’en ai mis plein les poches.