Le Collège Français réfute les allégations des Braves

Par Denis Bourbonnais
Le Collège Français réfute les allégations des Braves
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

HOCKEY JUNIOR.  La direction du Collège Français de Longueuil affirme être faussement accusée d’avoir agi de mauvaise foi en refusant de déplacer en soirée le premier match de la série quart-de-finale opposant les Braves de Valleyfield à la formation longueuilloise, le dimanche 17 mars.

L’équipe de la Ligue Junior AAA du Québec a répondu aux propos tenus par l’entraîneur-chef et directeur-gérant adjoint des Braves, David Rochon, en spécifiant que la Ville de Longueuil gère le temps des glaces des arénas de son territoire, incluant le Colisée Jean-Béliveau, et que les autorités concernées ont été incapables d’effectuer le changement demandé.

«La Ville de Longueuil nous a informés que les heures de glace sont déjà attribuées au hockey mineur et que les arénas sont à pleine capacité en cette période de séries d’après-saison», a certifié la direction du Collège Français, par voie de communiqué.

A l’issue de la défaite de 4-1 subie par les Braves à Longueuil, dimanche, l’entraîneur David Rochon a déclaré au «Journal Saint-François» : «Pierre Pétroni fait preuve d’un manque total de classe. Il n’y a eu aucune considération humaine de sa part. Le match aurait pu être joué en soirée ou lundi.»

L’entraîneur campivallensien a dû s’absenter du match pour assister aux funérailles de sa grand-mère et trois de ses joueurs ont représenté les Braves au dernier hommage rendu à leur ami Alec Reid en après-midi à Châteauguay. Alors que Simon Charland, Mathis Desgroseilliers et Francis Castonguay sont arrivés à Longueuil quelques minutes avant la première mise au jeu, David Rochon a cédé sa place à Stéphane Scotto derrière le banc des Braves.

Le Collège Français de Longueuil a tenu à faire des rectifications en rapport avec la situation et voici le contenu du «message important» qui a été publié :

«Vendredi dernier, la direction du Collège Français de Longueuil Junior AAA a été contactée par la direction des Braves de Valleyfield, demandant s’il était possible de déplacer le match prévu à 16 h dimanche pour qu’il soit disputé en soirée, ou encore lundi soir, pour les raisons mentionnées dans l’article du Journal Le Saint-François.
Une demande a donc été faite par le Collège Français aux dirigeants de la Ville de Longueuil, qui gèrent les temps de glace des arénas de son territoire, incluant le Colisée Jean-Béliveau, pour voir s’il était possible d’effectuer le changement demandé.
La Ville de Longueuil a informé la direction du CF qu’il sera impossible de déplacer la rencontre, puisque les heures de glace sont déjà attribuées au hockey mineur, et que les arénas sont à pleine capacité en cette période de séries d’après-saison.
La direction du Collège Français a donc informé celle des Braves qu’il sera malheureusement impossible de déplacer le match, expliquant les raisons invoquées par la Ville de Longueuil, raisons qui semblaient avoir été comprises et acceptées par la direction des Braves.

Les précisions ayant été apportées, nous considérons donc ce dossier clos. Nous ne ferons aucun autre commentaire à ce sujet. Veuillez noter que tout commentaire désobligeant sera supprimé.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des