L’équipe du Collège Français se prononce sur l’arrestation de Normand Brunet

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
L’équipe du Collège Français se prononce sur l’arrestation de Normand Brunet
(Photo : Facebook)

Le Collège Français, équipe de hockey junior AAA de Longueuil, s’est prononcé sur l’arrestation de son président Normand Brunet relativement à divers gestes à caractère sexuel s’étalant sur une période de huit ans.

Dans le communiqué signé par Pierre Petroni, propriétaire de la formation, le CF affirme être «sous le choc des accusations portées» contre Normand Brunet.

Rappelons que l’homme de 59 ans fait face à des accusations d’agression sexuelle, de contacts sexuels, d’avoir incité à des contacts sexuels et d’avoir rendu accessible du matériel sexuellement explicite, le tout sur un enfant de moins de 16 ans au moment des faits. Les gestes qui lui sont reprochés se seraient déroulés entre le 26 juin 2008 et le 26 juin 2016.

Il est également accusé d’avoir harcelé sa victime entre juin 2015 et le 2 août 2019, jour de son arrestation.

Le CF rapporte que les agressions alléguées n’auraient pas eu lieu dans un contexte sportif.

«M. Brunet n’avait que des communications occasionnelles avec les joueurs, lors d’activités promotionnelles réalisées en groupe, écrit l’équipe. Nous entendons bien sûr collaborer pleinement avec les autorités policières, si elles nous en font la demande.»

Normand Brunet a été relevé de ses fonctions de président de la formation junior AAA.

«Cette situation nous affecte tous et je tiens à vous assurer que nous la prenons très au sérieux, indique Pierre Petroni. La sécurité et l’intégrité physique et morale des joueurs a toujours été une priorité. Aucun comportement fautif n’a jamais été toléré dans notre organisation.»

Notons que c’est Pierre Petroni qui a payé la caution de 2000$ afin que Normand Brunet soit libéré jusqu’à la suite des procédures judiciaires, ce qui a provoqué l’indignation de plusieurs partisans de l’équipe.

«Dans les circonstances, et puisque les agressions alléguées n’auraient pas eu lieu dans un contexte sportif, M. Petroni a payé la caution de M. Brunet, à titre personnel, se portant ainsi garant qu’il ferait face au processus judiciaire pour que toute la lumière soit faite, a-t-on écrit sur la page Facebook du Collège Français. M. Petroni fait confiance en la justice pour la suite des choses et n’interviendra dorénavant que si les autorités policières lui en font la demande.»

Le résident de Saint-Mathias-sur-Richelieu sera de retour au palais de justice de Longueuil le 23 octobre.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Indigné Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Indigné
Guest
Indigné

Un autre qui va avoir une sentence bonbon et qui va recommencer dans pas long…