Le couvre-feu repoussé à 21h30

Le couvre-feu repoussé à 21h30
Le premier ministre François Legault (Photo : Capture d'écran)

Le couvre-feu aura lieu plus tard, ce qui permettra aux citoyens en zone rouge de profiter d’une bouffée d’air frais supplémentaire. 

Dès demain [17 mars], les gens pourront circuler jusqu’à 21h30 avant de regagner leur domicile.

«Samedi passé, on a avancé l’heure, a indiqué François Legault. Ça veut dire qu’il va faire clair plus tard. Les gens ont le goût d’aller se promener.»

Cependant, le premier ministre prévient les Québécois de ne pas baisser la garde. Ce nouveau couvre-feu pourrait inciter les gens à enfreindre certaines mesures. «Ça pourrait être un peu plus tentant de faire des visites, a dit M. Legault. Il ne faut pas faire ça. C’est toujours interdit d’ailleurs et vous pourriez recevoir une contravention.»

Lieux de culte et salles de spectacles

Des assouplissements seront aussi en vigueur à compter du 26 mars. Les salles de spectacles dans les zones rouges pourront être ouvertes. Les prestations artistiques seront possibles selon ce qui est permis par les mesures sanitaires.

Même chose pour les lieux de culte. Ceux-ci pourront accueillir 25 fidèles. Ce qui demeure toujours peu, mais la santé publique est craintive des liens étroits des gens qui visitent ces endroits. Ce qui augmenterait le risque de contact.

«On veut y aller vraiment graduellement, a poursuivi François Legault. Il faut rester prudent. La dernière chose que l’on veut faire, c’est de reculer. »

La vaccination accélère

Le premier ministre a informé que ses discussions hier avec Justin Trudeau lui permettait d’être optimiste. Il a avancé que tous les Québécois de 65 ans et plus qui désirent recevoir le vaccin pourraient le recevoir d’ici la mi-avril. Quant à l’ensemble de la population, la date de la première dose pourrait être administrée d’ici à la Fête nationale.

Ce qui donnera un rythme nouveau à la vaccination, c’est la possibilité de prendre un rendez-vous auprès des pharmaciens en Montérégie. Ce qui surviendra le 29 mars.

Une relâche pas trop dramatique

La concertation de certains experts en santé de partout au Québec a permis de tracer un bilan des impacts de la semaine de relâche. «Oui, il y a plus de cas, mais il n’y a rien de dramatique, convient le premier ministre. Et c’est annulé par la vaccination. On avait vraiment une crainte d’une augmentation de contacts, mais ceux-ci ont été limités.»

La crainte demeure toutefois quant à la présence du variant britannique du coronavirus. On s’attend que d’ici à la fin du mois d’avril, la majorité des cas seront issus de cette souche. Une souche plus contagieuse. Ce qui pourrait provoquer une troisième vague.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Bianca
Bianca
24 jours

Nous dans notre ville qui fais des efforts et on n’a le meme code que ceux en zone rouge c’est du n’importe quoi ca !!! On va tous etre encore au meme point ca finiras jamais !! Désolant pour les gens qui font attention et pour ceux en zone jaune et orange on pourrais avoir de la visite comme nos grands parents au moin ca nous decouragerais moin !!!