Le Salon du livre jeunesse de Longueuil attire une foule record

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Le Salon du livre jeunesse de Longueuil attire une foule record
(Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

Une foule record de plus de 8000 visiteurs s’est adonnée aux découvertes, rencontres littéraires, spectacles et autres activités de la 13e  édition du Salon du livre jeunesse de Longueuil, qui se tenait au Théâtre de la Ville du 8 au 10 février.

En plus des animations et de spectacles gratuits, les jeunes lecteurs ont pu rencontrer leurs auteurs et illustrateurs favoris, dont Annie Groovie, une grande habituée des salons du livre, qui était invitée d’honneur en compagnie de l’auteur Michel Noël.

Ce dernier se réjouit de l’engouement suscité par la thématique À la découverte de la culture autochtone. «C’est un véritable bonheur que la culture autochtone rayonne au cœur de cet événement littéraire d’exception», a exprimé M. Noël, lui-même d’origine algonquine.

Pour sa seconde année à titre de porte-parole de l’événement, l’auteure et comédienne Frédérique Dufort a continué à attirer les foules de jeunes lecteurs, leur transmettant sa passion pour les livres.

«De mon point de vue d’auteure, j’ai vraiment pu constater le sourire communicatif des représentants de chaque maison d’édition, a-t-elle partagé. C’était un Salon exceptionnel!».

Des livres en cadeaux

Les députés ont fait don de livres d’auteurs et illustrateurs de leurs circonscriptions.

Pour une cinquième année, les députés de la région ont offert leur soutien à la Fête de la lecture et du livre en faisant don d’un millier de livres.

Le député de Taillon Lionel Carmant, le député de Vachon Ian Lafrenière ainsi que la députée de Marie-Victorin Catherine Fournier étaient présents le 8 février, pour la toute première journée de l’événement culturel.

L’initiative a été instaurée par la députée Martine Ouellet en 2015. Des dons monétaires permettent d’acheter des livres issus d’auteurs québécois.

Cette année, ce sont près d’un millier de livres qui ont été offerts grâce aux dons combinés des trois députés. Un total de 34 écoles longueuilloises – 32 de niveau primaire et 2 de niveau secondaire – en bénéficieront.

«Nous disons souvent que la jeunesse et l’éducation sont important, mais il faut aussi poser des gestes concrets pour le démontrer, a affirmé M. Lafrenière. De plus, si chacun d’entre nous faisait l’achat d’un livre québécois, non seulement l’économie du Québec s’en porterait mieux, mais nous pourrions également assurer la survie de nos merveilleux auteurs.»

Par ailleurs, la remise de prix du concours J’invente une comptine a récompensé Lauriane Drolet, pour sa comptine Bon dodo.

Le concours, coordonné en collaboration avec le Regroupement des CPE de la Montérégie et l’Association des haltes-garderies du Québec, invite les parents d’enfants de 0-5 ans de la Montérégie à créer une comptine originale.

La Fête de la lecture et du livre jeunesse poursuivra ses activités au fil des prochains mois. Le concours littéraire Une histoire, une forêt, destiné aux élèves du primaire de la Commission scolaire Marie-Victorin, est actuellement en cours. La remise des prix est prévue au printemps.

Lors de la journée Université de la lecture le 15 mai, les intervenants et professionnels de l’éducation, de la petite enfance et du livre pourront assister à des conférences et d’ateliers. L’événement aura lieu en partenariat avec l’Université de Sherbrooke et grâce à l’entente culturelle du ministère de la Culture et des Communications conclue avec la Ville de Longueuil. (A.D.)

Éloise, Lara et Noëmie ont visité le Salon.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des