Les CPE à l’heure de la solidarité

Les CPE à l’heure de la solidarité
(Photo : Gracieuseté)

En ces moments délicats de crise sanitaire mondiale, le Regroupement des centres de la petite enfance de la Montérégie (RCPEM) tient à féliciter ses membres pour la mobilisation exceptionnelle dont ils font preuve en répondant activement et efficacement au mandat spécial qui leur a été confié par le gouvernement du Québec.

Opérant à titre de services de garde d’urgence depuis le 17 mars, les 108 membres du RCPEM ont accueilli, selon les jours, une moyenne de 3 à 6 enfants de 0 à 5 ans dans l’un ou l’autre de leurs installations ou services de garde en milieu familial. Les CPE ont réussi à s’adapter à une multitude de nouvelles consignes et à suivre scrupuleusement les protocoles de contrôle sanitaire, leur permettant ainsi de protéger les enfants et le personnel d’une éventuelle contamination.

En outre, les gestes de solidarité se sont rapidement multipliés, témoignant de la grande créativité des CPE de notre région.

Notons, entre autres des dons de masques N95 restants de la pandémie H1N1 aux CISSS; des collectes de denrées non périssables; et la distribution à tous les parents confinés d’un dessert maison, d’un panier d’œufs de Pâques pour faire la chasse aux œufs et de suggestions de jeux.

Plusieurs ont par ailleurs développé des ateliers et outils éducatifs spécifiques comme des capsules vidéos où les éducatrices proposent la lecture de contes et d’albums, des activités de danse, de bricolage, de jeux et autres activités à faire en famille; l’envoi de suggestions de lecture; et la création de groupes de discussions sur des plateformes numériques, réunissant les éducatrices et leur groupe d’enfants.

Ils ont également développé diverses stratégies de communications; envoi de messages, de photographies et d’arcs-en-ciel de la part des éducatrices aux enfants en confinement; appel aux parents, notamment à ceux qui ont des enfants à besoins particuliers, pour voir comment ils peuvent offrir du soutien et leur transmettre les coordonnées des différentes ressources d’aide disponibles dans leur quartier; transfert des communications émises par les ministère de la Famille et de la Santé et des Services sociaux ou des différentes instances, pour accompagner les parents; mise en ligne de différentes pages dédiées aux parents en confinement; utilisation quotidienne d’un journal électronique pour échanger des nouvelles et des informations.

Cette vague de solidarité a été marquée par la campagne Arc-en-ciel #ÇaVaBienAller, à laquelle le réseau complet a activement participé.

(Source: RCPEM)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des