Les électeurs de Vachon élisent Ian Lafrenière

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Les électeurs de Vachon élisent Ian Lafrenière
Ian Lafrenière (Photo : Robert Côté - Le Courrier du Sud)

L’ancien porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal Ian Lafrenière a remporté le pari qu’il a fait en se portant candidat pour la Coalition avenir Québec dans Vachon. Il récolte 44% des votes, devant la candidate libérale Linda Caron, avec 21% d’appui des électeurs. Le candidat péquiste Patrick Ney figure au troisième rang.

En fin de campagne, le site spécialisé Qc125 annonçait un vote serré et une victoire de M. Lafrenière dans la circonscription de Vachon. M. Lafrenière l’a remporté, mais la lutte n’a pas été bien serrée.

Avec 161 des 165 bureaux de scrutin dépouillés, ce sont 7483 voix qui séparent Ian Lafrenière de Linda Caron. Le candidat péquiste Patrick Ney termine troisième avec 17%, suivi du candidat de Québec solidaire André Vincent (14%). Le néodémocrate Ian Lecourtois a reçu un peu plus de 1% d’appui.

«C’est complètement fou!» a lancé Ian Lafrenière, évoquant la «pression débile» à la fois pour lui et pour son équipe, qui a cru en lui.

Questionné à savoir pourquoi les électeurs de Vachon l’ont élu, il rappelle la seule promesse qu’il ait fait en campagne: être honnête. «Les gens veulent quelqu’un d’honnête et transparent. C’est ce à quoi je me suis engagé, c’est ce que je vais livrer.»

Quant à savoir s’il souhaite se retrouver à la tête d’un ministère, il s’est contenté de mentionner que le chef du parti est le mieux placé pour prendre cette décision. «Je suis un soldat, je vais bien servir.»

Dans son discours aux militants, il a évoqué le stress d’une campagne électorale. «J’ai vécu des prises d’otage, mais [du stress comme] ce soir, pas trop souvent!»

Il a remercié militants et électeurs pour leur confiance. «Les électeurs ont fait leur devoir de citoyen. Demain, c’est à nous de se mettre au travail.»

«Bonne chance»

Patrick Ney (derrière), en début de soirée

Patrick Ney, attaché de presse de l’ancien député de Vachon Camil Bouchard de 2003 à 2010, puis de la députée sortante Martine Ouellet depuis 2010, tentait sa chance pour la première fois comme candidat.

«Les Québécois voulaient se débarrasser des libéraux, ils ont voté pour le changement, avec un gouvernement de la CAQ majoritaire. Et bien, je leur souhaite bonne chance», a-t-il commenté, estimant ce choix «dangereux» et énumérant les promesses du programme de la CAQ telles que l’abolition des commissions scolaires, la réduction de la taille de l’État et la privation d’une partie de la SAQ et d’Hydro-Québec.

Il s’est dit étonné par le scénario de cette soirée électorale, croyant qu’elle se solderait par un gouvernement caquiste minoritaire.

Il estime néanmoins avoir fait une bonne campagne et voit les quatre années comme un moment pour le PQ pour se reconstruire.

M. Ney ne voit pas cette débandade du Parti québécois comme un désaveu pour la souveraineté, alors qu’elle n’a pas été au rendez-vous durant la campagne.

«Notre plan était de la repousser pour 2022. Je pense qu’on a manqué quelque chose», analyste-t-il. M. Ney reprend ses fonctions d’attaché de presse jusqu’à la fin du mois. Pour la suite, il semble qu’il ne demeurera pas bien loin du milieu politique.

«Je félicite M. Lafrenière. Et je vais continuer – c’est ce que les gens me demande. Je vais surveiller M. Lafrenière. Je vais jouer à la police.»

Bastion péquiste

Martine Ouellet était députée de Vachon depuis 2010; d’abord pour le PQ, puis comme indépendante depuis 2017, quand elle s’est lancée dans la course à la chefferie du Bloc québécois.

Aux élections de 2014, elle avait obtenu 33,1% des voix, contre 32,6% pour le candidat libéral Michel Bienvenu. Le candidat caquiste Stéphane Robichaud figurait en troisième position avec l’appui de 25,4% des électeurs. Québec solidaire récoltait alors 7,3%.

Il faut toutefois remonter à 1994 pour voir la circonscription dirigée par un député d’une autre allégeance que le Parti québécois, alors que la libérale Christiane Pelchat était députée de 1985 à 1994. David Payne (1994-2003) et Camil Bouchard (2003 à 2010) y ont été successivement élus.

Résultats

Ian Lafrenière (CAQ) – 43,61% – 15 625 votes

Linda Caron (PLQ) – 21,03% – 7536 votes

Patrick Ney (PQ) – 17,04% – 6106 votes

André Vincent (QS) – 14,5% – 5194 votes

Ian Lecourtois (NPDQ) – 1,26% – 453 votes

Lise des Greniers (PCQ) – 1,22% – 436 votes

Hugo Bluntss (BP) – 0,78% – 278 votes

Stéphane Marginean (CPQ) – 0,56% – 200 votes

Taux de participation: 70,86%

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des