Les oubliés d’Apollo 11

Il y a quelques semaines, on nous a présenté une importante couverture médiatique du 50e anniversaire de la mission d’Apollo 11.

Dans son édition du 16 juillet 2019, Le Courrier du Sud présentait l’événement en première page, pour souligner la contribution de la compagnie longueuilloise Héroux (à présent Héroux-Devtek) à cette remarquable réalisation.

C’est tout à l’honneur de cette entreprise d’avoir été choisie par la NASA pour confectionner les pattes du module lunaire. La seule ombre au tableau: cette firme n’a fait aucun effort pour rejoindre et souligner l’apport des membres de la petite équipe qui a permis cet exploit technique sans précédents.

Je trouve dommage que la compagnie n’ait pas mis à l’avant-plan ses anciens et dévoués employés. C’est un peu comme si, en abordant le souvenir de la mission Apollo 11, on ne parlait que de la NASA et aucunement des trois astronautes qui ont réalisé le tour de force d’alunir et de marcher sur la Lune!

Mon père a contribué à ce projet; cela a été sa plus grande réussite professionnelle en carrière et il en a toujours été très fier, avec raison. Que la compagnie Héroux-Devtek ait choisi d’effacer la mémoire de ses anciens employés, cela ne changera rien à la fierté que nous éprouvons à l’égard de notre mari/père/grand-père/oncle, en tant que famille.

Il aurait tout de même été approprié pour la compagnie de souligner l’apport de ces quelques personnes au talent si spécial. Que serait une entreprise sans l’apport de ses employés?

Lucie Joyal, fille de feu Fernand Joyal, ancien outilleur d’Héroux

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des