Changements aux commissions et comités: Longueuil Citoyen écope

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Changements aux commissions et comités: Longueuil Citoyen écope
Benoît L'Écuyer (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

POLITIQUE. Deux des trois élus de Longueuil Citoyen perdent au jeu de chaises musicales auquel s’est livré le conseil municipal pour revoir la composition des commissions, comités et certains conseils d’administration d’organismes, à l’aube des récents bouleversements qui ont chamboulé le conseil.

Ces changements font suite au départ de cinq conseillers du parti de l’opposition Longueuil Citoyen, annoncé le 10 juin. À la séance du conseil municipal du 11 juin siégeaient donc six conseillers indépendants, Jacques Lemire étant absent pour des raisons de santé.

Le chef de l’opposition Xavier Léger perd la présidence de la Commission des finances, des ressources humaines et grands projets, ainsi que celle de la Commission des loisirs, sports, culture, vie communautaire et patrimoine. Il demeure néanmoins membre de ces commissions.

La conseillère municipale Monique Bastien présidera dorénavant la Commission des finances; le conseiller indépendant Jean-François Boivin, celle des loisirs.

Cinq sièges en moins

C’est toutefois le conseiller municipal Benoît L’Écuyer qui se retrouve le plus écorché par ces désignations. Le président de l’arr. du Vieux-Longueuil perd tout: il est écarté de la Commission des finances, du comité de déneigement (que présidera la conseillère Colette Éthier), ainsi que des conseils d’administration du Théâtre de la Ville, de la Fête du livre et de la lecture de Longueuil et de la Société Rives et Parcs.

Ces postes seront respectivement assurés par Monique Bastien, Éric Bouchard, Nathalie Boisclair, Monique Bastien et à nouveau Éric Bouchard.

Quant au conseiller municipal Michel Lanctôt, de Longueuil Citoyen, il conserve son siège à la Commission du développement social.

Le conseiller Éric Bouchard remplacera pour sa part le conseiller municipal indépendant Steve Gagnon à la Commission du transport actif et de la circulation.

La plupart de ces changements ont été adoptés à la majorité. Les élus de Longueuil Citoyen ainsi que Robert Myles d’Option Longueuil ont voté contre.

De la «petite politique»

«Si c’est ça, faire de la politique autrement…, a laissé entendre à quelques reprises Xavier Léger. On veut se débarrasser de moi aux commissions.»

À son temps de parole, Benoît L’Écuyer s’est prononcé sur ces «dénominations». «C’est correct, c’est de bonne guerre; c’est de la petite politique, ils l’ont démontré. Je l’assume, je ne suis pas amer.»

Le président de l’arr. de Greenfield Park Robert Myles a précisé voter contre ces nominations, jugeant «inéquitable» que le conseiller d’arrondissement Peter Doonan et le conseiller municipal Michel Lanctôt n’aient toujours pas eu l’occasion de siéger à la seule commission dont il sont membres, soit la Commission du développement social.

Un indépendant au RTL

Cette vague de désignations se répand jusqu’au conseil d’administration du Réseau de transport de Longueuil (RTL).

Le conseiller municipal d’Action Longueuil Tommy Théberge, qui compte de nouvelles responsabilités au comité exécutif, cède sa place au conseiller indépendant Jonathan Tabarah.

«C’est une organisation que j’adore, excessivement responsable, financièrement solide, qui a un conseil d’administration sain», a partagé M. Tabarah, en remerciant l’ensemble des élus pour cette nomination.

«Rétablir l’équilibre»

Selon la mairesse Sylvie Parent, ces changements permettent de «rétablir l’équilibre» au sein des commissions, ce qui rejoint, dit-elle, sa volonté de 2017 que tous les partis politiques soient équitablement représentés.

«On se souviendra que certains élus avaient été un peu, beaucoup écartés. Là, on a juste rétabli l’équilibre, pour que tout le monde puisse être partout, au lieu que ce soit avantageux pour un parti politique.»

Bien que Benoît L’Écuyer perde cinq sièges à différentes commissions, comité et conseils d’administration, Mme Parent voit les choses autrement. «Ce sont les autres qui gagnent, qui réussissent à avoir une place.»

La composition des commissions avait fait l’objet d’une véritable guerre interne au sein du conseil municipal l’an dernier.

Au terme de ces discussions musclées, Longueuil comptait cinq commissions actives et un total de 27 sièges.

 

Nombre de sièges qu’occupent les partis aux diverses commissions
Avant les récents changements Depuis que six conseillers sont devenus indépendants
Action Longueuil 5 6
Longueuil Citoyen 17 3
Option Longueuil 4 4
Indépendants 1 (*Nathalie Boisclair était la seule indépendante) 15

N’ayant pas de mandat et n’ayant jamais siégé, la Commission d’éthique et de la gouvernance ainsi que celle des infrastructures urbaines et du développement n’ont pas été ici comptabilisées.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des