Longueuil œuvre à corriger les anomalies sur son site Web

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Longueuil œuvre à corriger les anomalies sur son site Web
Certains liens mènent à des pages qui n’existent pas. (Photo : Capture d'écran)

Lancé au début décembre, le nouveau site Web de la Ville de Longueuil présente toujours certaines irrégularités, telles que des liens brisés ou des pages manquantes. L’administration municipale assure «travailler activement à corriger ces anomalies».

En naviguant sur le site, on constate à l’occasion des pages ou documents manquants. C’est le cas, par exemple, dans la section consacrée aux assemblées du conseil, alors que les liens concernant les dates des assemblées mène à une page qui «n’existe pas». Les dates des prochaines séances du conseil sont toutefois disponibles dans la section Événements du site.

«La majorité des liens brisés a été corrigée et nous poursuivons le travail en ce sens. Il demeure cependant des problématiques avec le moteur de recherche sur lesquelles nous nous penchons», explique la Ville de Longueuil, le 18 janvier.

L’ensemble des problèmes observés devraient être corrigés au cours des prochaines semaines.

Les citoyens qui ne trouvent pas les informations qu’ils cherchent sur le site Web sont invités à contacter le Centre de services aux citoyens (311).

«Tout lancement de site Web de l’envergure de celui de la Ville engendre inévitablement des anomalies à corriger au lancement», justifie l’administration municipale. Avant le déploiement du site, des tests fonctionnels, d’utilisateurs, de sécurité et de charge ont été effectués.

Lors de la séance du conseil d’arr. de Greenfield Park du 11 janvier, le conseiller Peter Doonan s’est montré critique face à ces bogues persistants.

«Dans le contexte de la COVID-19 et de l’imposition d’un deuxième confinement, le site Web de la Ville est une ressource importante pour tous nos citoyens, a-t-il relevé. Ils doivent être en mesure d’accéder rapidement à l’ensemble des pages et documents, dans leur langue, ce qui n’est toujours pas le cas actuellement.»

Il semblerait en effet que des citoyens aient de la difficulté à accéder à une version traduite du site avec certains navigateurs.

À la séance du conseil municipal du 8 décembre, des conseillers avaient entre autres rapporté que des pages consacrées à certains élus n’étaient pas au point.

Selon le président d’arr. de Greenfield Park Robert Myles, les ajustements nécessaires lors de la migration d’un site Web vers une autre plateforme devraient être faits avant le lancement du site.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires