Lynx d’Édouard-Montpetit: résultats et attentes pour 2018-2019

Lynx d’Édouard-Montpetit: résultats et attentes pour 2018-2019

L’équipe de volleyball féminin division 1 devrait impressionner cette année.

Crédit photo : Denis Germain - Le Courrier du Sud

COLLÉGIAL. Les 17 équipes des Lynx du cégep Édouard-Montpetit, qui prônent le slogan Discipline. Intensité. Solidarité., ont récemment terminé ou débuté leur saison. Quels sont les résultats, les attentes? Le responsable des sports Maxime Soutière-Kucharski en a discuté avec Le Courrier du Sud.

L’équipe de volleyball féminin division 1 est une des formations qui devrait impressionner cette année, selon le responsable. Elle a remporté 4 victoires et subi 1 revers jusqu’à maintenant et occupe le premier rang du classement général, ce qui augure bien pour la suite.

«L’équipe est un peu plus jeune que les autres années, mentionne Maxime Soutière-Kucharski. Il y a sept filles de l’année dernière qui ont gradué.»

«L’entraîneur-chef était un peu surpris de son début de saison, ajoute-t-il. Lionel-Groulx est une équipe à maturité, avec beaucoup de joueuses de troisième année. Il ne pensait pas que ça se passerait aussi bien, mais elles ont gagné.»

Il faut dire que l’équipe de volleyball féminin sort du lot année après année. «C’est un programme qui fonctionne assez bien à Édouard-Montpetit», admet le responsable des sports.

Joueuses de hockey déterminées
L’équipe de hockey féminin connait également un impressionnant début de saison avec 5 victoires et 2 défaites en prolongation. Elle occupe le quatrième rang au classement général, tout juste derrière les Titans du cégep Limoilou.

«Les attentes sont hautes, même si c’est une équipe assez jeune, explique M. Soutière-Kucharski. Il y a beaucoup de filles de première et de deuxième année qui ont des rôles importants dans l’équipe.»

La formation a d’ailleurs pris part au showcase NAHA Fall Invitational à Stowe, au Vermont, les 20 et 21 octobre. Elle y a remporté ses 5 matchs, étant ainsi la seule équipe invaincue du tournoi.

Rappelons que l’équipe de hockey féminin s’était inclinée en demi-finale des séries éliminatoires la saison dernière. «On s’attend à ce que ça aille bien aussi cette année.»

Début des éliminatoires en football
L’équipe de football avait commencé sa saison avec 2 défaites. Elle s’est toutefois rapidement prise en main, remportant ses 6 matchs suivants. Elle a terminé la saison en troisième place du classement général, à égalité avec les Islanders du collège John-Abbott, alors que le Noir et Or du collège de Valleyfield occupe le premier rang.

«Les joueurs à surveiller sont Anthony Robichaud, Mikael Arseneau et Tommy Mercier, qui en sont à leur dernière année. Tommy est un joueur dominant, sinon le meilleur joueur défensif de la ligue. Il était sur l’équipe d’étoiles l’année passée et devrait l’être encore cette année», soutient Maxime Soutière-Kucharski, qui est également entraîneur de l’équipe de football.

Il juge par ailleurs que la relève est prometteuse.

«Le secondeur Gabriel Lessard sera de retour l’année prochaine et le sera possiblement l’année suivante. Il est troisième meilleur plaqueur de la ligue en division 2.»

Les séries éliminatoires se sont amorcées le 3 novembre, alors que les Lynx l’ont remporté 28 à 20 face aux Filons du cégep de Thetford en quart de finale. Ils affronteront les Islanders du collège John-Abbott en demi-finale, le 10 novembre.

Excellents résultats
La formation féminine de flag football a connu une saison tout feu tout flamme en cumulant 8 victoires et 2 défaites, en plus de terminer au deuxième rang du classement général, à 4 points des Nordiques du collège Lionel-Groulx. L’équipe a d’ailleurs remporté le championnat de conférence pour une deuxième année de suite.

De son côté, l’équipe de baseball a connu une bonne saison et s’est inclinée en demi-finale des Championnats provinciaux. Denis Lamontagne, ancien entraîneur chef des Ducs de Longueuil, était d’ailleurs l’entraîneur-chef de la formation de baseball des Lynx cet été.

Quant à l’équipe de soccer féminine division 2, elle s’est avouée vaincue face au collège Vanier en finale du championnat de conférence. «C’était une équipe vraiment talentueuse qui compétitionnait avec tout le monde», résume Maxime Soutière-Kucharski.

Aide académique bénéfique
Le responsable des sports s’est dit satisfait des résultats et des efforts des élèves-athlètes en classe.

«Il y a eu des difficultés chez les joueurs de basketball, mais le Cégep a resserré la vis par rapport à ça, explique-t-il. Il y a maintenant quelqu’un qui s’occupe de faire un suivi académique personnalisé de tous les athlètes de basketball qui sont en difficulté, un peu comme on l’a déjà fait avec le football.»

La personne déléguée rencontre les jeunes en difficulté une fois par semaine de manière individuelle.

«On croit plus ou moins aux salles d’études obligatoires où tout le monde est réuni dans une même classe. On préfère rencontrer les jeunes individuellement et s’assurer de répondre à leurs besoins», conclut le responsable des sports.

 

Commenter cet article

avatar