Marc Dupré à cœur ouvert

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Marc Dupré à cœur ouvert
Marc Dupré sera en spectacle les 28 et 29 décembre à L’Étoile Banque Nationale de Brossard. (Photo : Gracieuseté)

En plus d’effectuer son grand retour à La Voix en janvier et de prêter sa voix au film d’animation Le chaînon manquant, Marc Dupré a récemment entamé sa tournée Rester forts, qui l’amènera à faire le tour du Québec une fois de plus.

Au moment de son entrevue avec Le Courrier du Sud, l’auteur-compositeur-interprète n’avait donné que quatre représentations de ce nouveau spectacle, qui s’avère bien différent de ce à quoi il a habitué son public au cours des dernières années.

«C’est un spectacle plus focussé sur moi. Mais en même temps, je me rends compte que j’ai besoin d’entertainer le monde, de jaser, de raconter.»

Cette fois, il ne sera pas question d’invités surprises, souvent d’anciens participants de La Voix.

«J’avais de la difficulté à ne pas les inviter, explique-t-il. Je trouvais ça l’fun qu’ils aient une belle visibilité.»

C’est à un Marc Dupré seul sur scène, ou presque, qu’a ainsi droit son public. L’ancien humoriste en profite d’ailleurs pour interpréter des chansons «qu’il n’a pas chantées depuis des années».

«Honnêtement, je trouve que la formule que j’ai là est encore meilleure que ce que j’avais avant, révèle-t-il. Je raconte l’histoire de mes chansons, d’où elles viennent et pourquoi elles existent. Je parle plus au monde. Et je me rends compte qu’il adore ça. Ça faisait longtemps que je n’avais pas vécu ça avec mon public. Même moi, je sors de là et je suis rempli!»

Partir pour mieux revenir
En octobre 2017, Marc Dupré annonçait qu’il ne serait pas de retour pour la cinquième saison de La Voix, lui qui était pourtant coach depuis la première saison.

«C’était pour plusieurs raisons; pour moi-même, pour donner un coup de main à ma conjointe Anne-Marie, pour être plus présent mentalement et pour les candidats qui allaient se présenter cette année-là, énumère-t-il. Je me sentais fatigué. Si, cette année-là, tu as le goût de travailler avec moi et que je ne suis pas à 100%, ce n’est pas correct. J’aurais eu de la difficulté à me vendre parce que je n’ai pas le goût de compter des mensonges. J’ai le goût de dire “j’t’aime” parce que j’t’aime, parce que j’ai le goût de travailler avec toi! Mais là, ça ne me tentait pas, je me sentais brûlé.»

Après une pause d’un an qui lui a fait le plus grand bien, il fera son retour sur le fameux siège rouge en janvier.

«Je me suis ennuyé, admet-il. Créer et voir des gens se surpasser dans la vie, c’est ce que j’aime.»

Un passionné
En à peine cinq ans, Marc Dupré a sorti trois albums: Nous sommes les mêmes, Là dans ma tête et La vie qu’il nous reste. Le résultat de plusieurs heures passées à gratter sa guitare pour le simple plaisir.

«Je suis un passionné; la journée où la musique ne sera plus ma passion, je vais lâcher ça. Je l’ai déjà fait; un moment donné, c’était l’humour, l’imitation… J’étais tanné. La musique me passionne encore, ça me fait du bien, je fais les chansons pour les bonnes raisons.»

Un partage
Depuis son arrivée dans le monde musical québécois, Marc Dupré a derrière lui un groupe de fans qui ne cesse de grandir.

«C’est ce qui me fait le plus plaisir. Les gens qui aiment ce que tu fais, ce sont eux, la base, eux qui ont construit ça avec toi. Je prends ça au sérieux, j’essaie de toujours leur donner le meilleur spectacle.»

Le chanteur a toujours été particulièrement généreux de son temps; il rencontre ses fans individuellement après chaque spectacle.

«Ça me fait plaisir à moi aussi, c’est un partage. C’est un beau privilège d’avoir des gens qui te suivent et qui t’aiment vraiment, tu dois en prendre soin.»

«Pas de fans, tu n’es rien», ajoute-t-il.

Stella et Anthony
Les seuls invités du spectacle Rester forts sont Stella et Anthony, deux des trois enfants de l’énergique chanteur.

«Ma fille capote là-dessus, on s’entend super bien. On vit des choses exceptionnelles en pouvant travailler et chanter ensemble, donc, je ne me priverai pas de ça. Les gens la voient, cette connexion super naturelle entre nous.»

Ce n’est pas la première fois que sa fille chante à ses côtés; pour son fils, qui joue du piano, c’est toutefois assez récent. Il accompagne son père pour Voyager vers toi, la toute première chanson de Marc Dupré, qu’il avait justement écrite pour son fils.

«Je raconte l’histoire de cette chanson et les gens sont touchés. Il est plus grand que moi; on dirait que c’est moi son petit gars!» [rires]

Le populaire auteur-compositeur-interprète admet que de voir ses enfants se diriger tranquillement vers le même métier que lui n’est pas chose facile.

«Ça fait peur, dit-il. J’ai la chienne. C’est un métier difficile où il faut que tu travailles tout le temps très fort. Tu dois te remettre en question souvent. Tu ne dois rien prendre pour acquis parce qu’un succès est vite oublié. C’est un métier de travail. La popularité, c’est une chose, mais garder ça pendant des années et être crédible dans ce que tu fais…»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des