Marcher Compostelle en hommage à leurs conjoints

Par Éric Tremblay
Marcher Compostelle en hommage à leurs conjoints
(Photo : Pierre Langevin - Gravité Média)

Diane Laferrière et Claudette Leroux-Desforges ont récemment vécu la douleur de perdre leurs conjoints. Tous deux emportés par le cancer. Les résidentes de Saint-Polycarpe ont décidé de traverser cette épreuve par un pèlerinage d’espoir sur le chemin de Compostelle. Une aventure personnelle au profit de la Fondation de la Maison des soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges.

«On va marcher en mémoire et en hommage de nos conjoints, indiquent les résidentes de Saint-Polycarpe. Une façon de mettre un baume sur la fin. »

Toutes deux avaient songé faire la marche de Compostelle auparavant. Elles se connaissaient pour avoir fait partie d’une même chorale. Mais le destin les a réunies. Leurs conjoints ont été voisins à la Maison des soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges (MSPVS). Renald Cadieux a été terrassé par une maladie foudroyante. «C’est arrivé comme un choc, a dit Mme Laferrière. Il a su qu’il avait un cancer le 8 mars et il est décédé le 10 avril. »

Après 52 ans de mariage, Mme Leroux-Desforges a vu son conjoint Viateur Desforges perdre sa bataille contre la leucémie.

Les deux «marcheuses» s’épaulent et s’encouragent dans cette aventure qui compte beaucoup à leurs yeux. (Photo Journal Saint-François – Pierre Langevin)

Son amie lui a parlé du projet de marcher 315 km en 15 jours entre León en Espagne et Saint-Jacques-de-Compostelle au mois de septembre. «La Fondation de la MSPVS a remis sa marche au 15 septembre en raison des inondations; ça a allumé une lumière, ont indiqué les femmes. C’était un signe qu’on irait ramasser des sous pour eux. »

Tant Diane que Claudette ont apprécié les moments passés à cet endroit. «Les soins qu’ils donnent sont excellents et le personnel très respectueux, mentionne Mme Leroux-Desforges, une institutrice à la retraite. On a obtenu un support humain extraordinaire. »

Passer à travers

L’aventure comporte un volet spirituel alors que leur marche se terminera à une grosse cathédrale, une «sorte de bonbon» au bout, avoue Mme Laferrière qui travaille à la pharmacie Uniprix de Saint-Zotique.

Les résidentes de Saint-Polycarpe vont marcher en Espagne au profit de la Fondation de la Maison des soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges. (Photo Pierre Langevin)

Le duo se prépare activement pour le défi. Mme Leroux-Desforges se dit en forme et en santé, elle qui marche beaucoup et pratique plusieurs sports dont le ski nautique. «Ça demeure une aventure et un défi, avoue-t-elle. Le temps que je marche, ça m’aide à passer au travers. »

Sa consoeur soutient avoir perdu 56 livres, elle qui marche et court sur son rang agricole. En fin d’entrevue, elle avouera être également atteinte d’un cancer. «Mais je ne veux pas jouer cette carte-là», assure celle qui affiche une belle détermination.

Le duo s’épaule dans l’épreuve, dans tous les sens du terme. Elles souhaitent tous deux amasser le plus d’argent possible pour la MSPVS. Diane et Claudette prévoient une journée de collecte à la pharmacie où travaille Diane ainsi que lors de l’épluchette de blé d’Inde de l’âge d’or prévue le 23 août au Centre sportif de Soulanges.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des