Méghane St-Cyr sélectionnée par l’équipe nationale haïtienne des moins de 20 ans

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Méghane St-Cyr sélectionnée par l’équipe nationale haïtienne des moins de 20 ans
(Photo : Club de soccer de Saint-Hubert)

Méghane St-Cyr, défenseure chez les U17 AAA du Club de soccer de Saint-Hubert, a été sélectionnée par l’équipe nationale haïtienne des moins de 20 ans. Elle participera à la Sud Ladies Cup, un tournoi international de soccer féminin qui aura lieu du 2 au 22 mai à Marseille, en France.

La jeune athlète s’est faite remarquer grâce à six Haïtiennes qui ont récemment effectué un stage au Canada avec le Club de soccer de Blainville.

«La personne qui a parrainé les six joueuses ici est un recruteur pour l’Haïti, a indiqué Méghane St-Cyr. Il se promène un peu partout pour trouver des joueuses qui ont des origines haïtiennes et les amener en sélection. Il m’a vu jouer contre Blainville avec le semi-pro féminin et m’a offert un essai.»

Deux semaines plus tard, elle était à Haïti pour un essai d’une semaine.

«Ils m’ont dit que c’était concluant et que j’allais partir avec eux pour une semaine de stage à Paris, puis à Marseille, pour le tournoi», a dit la jeune femme.

«Mon objectif est d’aller là-bas, de bien faire pour l’équipe et de bien faire aussi pendant la semaine de préparation à Paris, parce qu’il y a plusieurs clubs français qui vont venir regarder les matchs.»

Méghane a remarqué plusieurs différences entre la culture du foot québécoise et haïtienne.

«Quand je suis allée faire l’essai, j’ai remarqué que de jouer pour ce pays-là, c’est jouer avec des gens qui sont tellement passionnés du foot et pour qui c’est leur vie, a-t-elle expliqué. Ça ne m’était jamais arrivé et ça m’a marquée. J’étais vraiment contente de jouer avec des filles aussi passionnées que moi, ça m’a fait du bien.»

Elle affirme également que la vitesse de jeu est très différente.

«Le jeu là-bas va vraiment vite. Il est toujours en deux touches de balle et il faut toujours être allumée et concentrée. Le travail physique est incroyable et la dimension des entraînements est vraiment différente aussi. Le niveau d’intensité est vraiment plus élevé et le calibre n’est pas comparable avec ce que j’ai vécu ici.»

(Source: Club de soccer de Saint-Hubert)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des