Mises à pied chez Canam

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Mises à pied chez Canam
Le Groupe Canam possède des installations sur la Rive-Sud, à Boucherville. (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Groupe Canam a procédé à une quarantaine de mises à pied dans ses usines, le 1er  novembre.

Selon ce que rapporte Le Journal de Montréal, ces coupures seraient principalement dues à la fin de l’échéance du contrat liant le Groupe à la construction du nouveau pont Champlain. Une dizaine d’établissements de Canam seraient visés par ces coupures, dont ceux de Québec et de Saint-Gédéon-de-Beauce.

Le contrat du Groupe Canam pour le chantier du nouveau pont Champlain consistait en la construction de 600 caissons pour la superstructure en acier des approches du nouveau pont Champlain et du secteur de L’Île-des-Sœurs. L’entente entérinée en 2015 s’élève à 225 M$.

Rappelons que le fonds d’investissement américain AIP a acquis au mois d’avril 60% des parts du Groupe Canam pour la somme de 875 M$.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des