« On a une chance, il faut en profiter » -Louis-Karl Pedneault

« On a une chance, il faut en profiter » -Louis-Karl Pedneault

Les Ducs pourraient devoir terminer deux rencontres avant les séries éliminatoires.

Crédit photo : Archives – Le Courrier du Sud

Une saison marquée par les blessures n’a pas réussi à ternir les statistiques des Ducs, qui termineront malgré tout au 2e ou 3e rang du classement général de la Ligue de baseball junior élite du Québec.

«Je suis très content. On a eu un bon début de saison qui nous a permis de rapidement prendre la tête de notre division», indique l’entraîneur-chef Louis-Karl Pedneault.

Forts de leurs 27 victoires et 13 revers, les Longueuillois ont été dominants du début à la fin, ou presque. Un petit passage à vide en milieu de calendrier − «comme toutes les équipes d’ailleurs», selon les dires de l’entraîneur − a secoué les troupes avant que celles-ci terminent la saison en force.

«On a fini avec 8 victoires aux 10 derniers matchs. C’est de bon augure pour les séries, laisse-t-il entendre. Cette année, on a une chance, alors il faut essayer d’en profiter le plus possible.»

Les Ducs devront peut-être reprendre dans les prochaines semaines deux parties annulées, si les résultats s’avéraient pertinents au classement. Ce sera d’ailleurs le cas une première fois contre Gatineau dimanche, à 16h, au parc Paul-Pratt.

Restreints
La formation élite a perdu les services du lanceur Carl Coutu, blessé après une seule manche de travail lors du premier match. Antoine Major et Christian Rebts se sont aussi absentés plusieurs rencontres en raison de blessures.

Avec un alignement restreint, l’état-major des Ducs n’a eu d’autre choix que de surutiliser certains lanceurs en fin de calendrier, tels que Xavier Leduc, Jacob Ménard et Mathias Beaulieu-Labbé.

«Ils sont revenus souvent dans la rotation et nous ont beaucoup aidé, admet Louis-Karl Pedneault, 25 ans. Benoît Prévost nous a aussi donné un gros coup de main vers la fin avec trois excellents départs.»

Malgré les soldats tombés au combat, la formation longueuilloise n’a transigé qu’à trois reprises, confiante de ce qu’elle pouvait accomplir.

«On peut faire un bon bout de chemin dans les séries avec ce groupe. On a une belle chimie. On ne voulait pas toucher à l’alignement», tranche Pedneault.

Outre ces dommages, les Ducs ont dû faire sans le receveur Anthony Quirion, qui a quitté après cinq rencontres pour rejoindre les Nighthawks de Upper Valley, où il évolue au troisième coussin.

«Ç’aurait été plaisant qu’il reste parce qu’il est probablement un des meilleurs joueurs de toute la ligue. Mais malheureusement pour nous, il faut qu’il joue à un autre niveau et c’est très correct», observe l’ancien joueur, maintenant entraîneur.

Le départ de Quirion était quelque peu prévu avant la fin de la saison, ce pourquoi les Ducs ne l’avaient pas calculé dans leurs plans. Ils récupéreront toutefois les services du premier but Hugo Pépin pour le bal automnal, lui qui s’était joint à l’ABC U18 le temps de la saison régulière.

Selon l’entraîneur-chef, toutes les équipes seront dangereuses en séries, mais celles à battre demeureront Montréal, Saguenay et Gatineau.

Les Ducs affronteront le Royal de Repentigny au premier tour, peu importe l’issue du classement général.

Michel Dagenais: au-delà des espérances
Un des joueurs de concession de la récente saison aura été nul autre que Michel Dagenais. Même si le joueur de troisième but était destiné à être des meneurs chez les siens, on n’en attendait pas tant de sa part.

«Est-ce une surprise? Oui et non. Je me doutais bien qu’il allait être un de nos meilleurs joueurs. Mais qu’il connaisse une saison aussi dominante, personne ne pouvait s’en attendre vraiment», soutient Pedneault.

Dagenais, 21 ans, a doublé sa production de coups de circuit en 2018, avec un total de 12. De plus, il a frappé pour ,432, bon pour le deuxième rang des meneurs du circuit Brulotte.

Le natif de l’arr. de Saint-Hubert a même raté quelques matchs en début de saison en raison de son retour tardif des États-Unis, où il évolue au printemps.

Michel Dagenais a également été le seul porte-couleurs des Ducs invité à se joindre à l’équipe du au Québec pour les prochains Championnats canadiens juniors qui auront lieu du 16 au 19 août à St. Thomas en Ontario.

Poster un Commentaire

avatar