Et la lumière fût… on espère!

Les priorités en éclairage sont plutôt bizarres à Longueuil.

On éclaire la passerelle Marie-Victorin de mille feux. On éclaire des sentiers piétonniers ou cyclables ou très peu fréquentés, éclairés ou non, dès la noirceur, question de sécurité.

Par contre, dans la ville, il y a plein de trous noirs où les lampadaires sont éteints. Une lumière de rue à un arrêt d’autobus sur Marie-Victorin, ce n’est pas une bonne idée pour la Ville.

Devant chez moi, la lumière est défectueuse depuis juillet. Appels au 311, lettre à mon conseiller, toujours rien…

La grande noirceur…

C. Chartrand

Commenter cet article

avatar