Grandir ensemble

Grandir ensemble

Karine Savoie, enseignante au collège Notre-Dame-de-Lourdes

Crédit photo : Gracieuseté

Chaque jour, plusieurs opportunités nous poussent à vouloir voir plus grand. Il en est de même dans la profession d’enseignant. Par nos approches et nos visions, il est normal d’espérer de grandes choses de la part des jeunes que nous côtoyons.

Qu’en est-il de leur rôle à eux? La société d’aujourd’hui propose de grands projets auxquels les jeunes aspirent et il est de notre devoir de les préparer. Tout découle d’une confiance absolue qui s’installe entre l’enseignant et l’élève. De ce sentiment de confiance qui s’établit jour après jour, année après année, les jeunes apprennent à se dépasser et même parfois à se mettre en danger cognitivement, dans le but de tester de nouvelles avenues dans leurs apprentissages.

Ce goût du risque et du questionnement constant passe d’abord par une modélisation. De surcroît, l’enseignement non traditionnel, visant davantage l’authenticité et favorisant la pédagogie différenciée, forme les jeunes de façon qu’ils démontrent leurs aptitudes et prouvent à tous qu’ils sont notre futur et qu’un enseignement de qualité doit leur être offert afin de les munir de tous les outils nécessaires à leur épanouissement.

Le chemin vers l’apprentissage n’est pas une chose facile pour tous. Plusieurs facteurs altèrent ou bonifient ce passage vers les connaissances et les compétences. Il se peut très bien qu’un travail ardu ne soit pas récompensé ou significatif dans un avenir proche ou immédiat, mais il ne faut jamais oublier la gratification différée, qui s’apprend elle aussi. Xavier Dolan guide ce message avec son discours au Festival de Cannes en 2014, nous rappelant que «tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n’abandonne jamais».

Un travail de collaboration est à la base de cette réflexion puisque sans enseignant, l’élève est remis à l’école de la vie, mais sans élève, l’enseignant n’est qu’une boîte de savoirs. Un transfert n’est possible que si ces deux êtres sont liés et qu’une confiance les motive. Ainsi, de grandes réalisations prospèrent.

Avant les grands projets viennent d’abord les grandes idées. Puis, ces fondements s’enseignent selon différentes approches de l’apprentissage. La recherche, la dimension sociale, la communication, l’autogestion et la pensée représentent ces approches qui forment les apprenants, petits et grands.

C’est maintenant à nous, enseignants, parents, amis et adultes, politiciens et dirigeants, à inspirer notre société afin de grandir ensemble.

Karine Savoie

Enseignante au collège Notre-Dame-de-Lourdes

1
Commenter cet article

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Nathalie Recent comment authors
Nathalie
Invité
Nathalie

Wow!!! Tellement bien dit