Les jours se suivent et se ressemblent

Ce mardi 5 février fut pour ma conjointe et moi une copie conforme du jeudi 24 janvier.

Il a plu abondamment et les égouts pluviaux sur la rue des Escadrons étaient encore obstrués par la neige durcie et transformée en glace, comme dans la plupart des rues de de Longueuil, et conséquemment, des marres d’eau se sont formées.

Comme nous ne nous attendions pas à ce que quelqu’un de la Ville de Longueuil vienne dégager les égouts pluviaux (on nous avait répondu au 311 qu’il y avait d’autres priorités), nous avons sorti notre pic et notre pelle, avons repéré un égout pluvial de peine et de misère et avons commencé à le dégager. Malgré tout, une équipe de la Ville de Longueuil est quand même venue tenter sans succès de dégager un autre égout. Mais ils avaient passé à côté de l’égout; un épais couvert de glace le recouvrait encore.

Ces deux journées, au bout de deux heures de travail acharné, nous avons réussi à dégager deux égouts pluviaux et les marres d’eau se sont résorbées. Tout en y travaillant, nous nous sommes faits copieusement arroser par quelques imbéciles heureux qui passaient à toute vitesse en voiture dans ces marres. Heureusement, ces imbéciles ne sont pas légion; la plupart des automobilistes nous remerciaient.

Yvan Robillard

Commenter cet article

avatar