Quand doit-on consulter en orthophonie?

Quand doit-on consulter en orthophonie?

Édith Lambert-Bonin

Crédit photo : Gracieuseté

En tant qu’orthophoniste, c’est une question que l’on me pose fréquemment. Bien que tous les enfants n’évoluent pas au même rythme, il y a de grandes étapes à surveiller. Quels sont donc les jalons développementaux que les tout-petits devraient franchir avant l’entrée à l’école?

Avant l’entrée à l’école (0 à 5 ans)

Avant l’âge de 1 an et demi, on peut s’attendre à ce qu’un enfant babille et se retourne lorsque l’on mentionne son nom. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez tout d’abord consulter un audiologiste pour vous assurer que l’audition est adéquate. Par la suite, vous pouvez vous référer à un orthophoniste pour favoriser le développement du langage, et ce, qu’il y ait ou non des problèmes auditifs. Il sera formé pour intervenir dans les deux cas.

Vers l’âge de 1 an, les premiers mots apparaissent. La façon de les prononcer n’est pas encore tout à fait adéquate, mais une même façon est utilisée pour désigner un même concept. Si votre enfant ne peut nommer quelques objets (même si c’est mal prononcé) entre l’âge de 1 an et demi et 2 ans et demi, vous pouvez considérer consulter un orthophoniste.

Entre 2 ans et demi et 3 ans et demi, il y a lieu de consulter si votre petit ne fait pas de phrases de 3-4 mots ou s’il n’effectue pas de demande. De plus, il devrait arriver à se faire comprendre par d’autres adultes que ses parents.

Après 4 ans, il devrait produire correctement la plupart des sons, former des phrases de plus de 4 mots, être en mesure d’écouter une histoire, puis de la raconter et de répondre à des questions au sujet de celle-ci. Si vous avez des inquiétudes, n’hésitez pas à aller voir un orthophoniste.

Pour de plus amples renseignements, vous pouvez consulter le site de l’Ordre des orthophonistes et des audiologistes du Québec (www.ooaq.qc.ca). Des conseils adaptés à votre situation et basés sur les données de recherche les plus probantes peuvent faire une réelle différence dans le développement de votre enfant.

Commenter cet article

avatar