Mobilité ? Quelle mobilité ?

Cela fait plusieurs fois que les élus de Longueuil demandent au gouvernement de participer au plan de mobilité de la ville. Selon eux, comme ce serait tellement mieux avec un métro, avec plus d’autobus, avec plus d’argent.

Mais que faites-vous de la mobilité au quotidien? De celle des gens qui ne font pas du 9 à 5 et/ou qui ne peuvent ou ne veulent prendre le transport en commun à cause des heures atypiques, ou de lieux non desservis? Ou tout simplement, qui préfèrent marcher, courir ou se déplacer en vélo? Même l’hiver, bien oui!

Par exemple, entre la rue Jean-Paul-Vincent et le boul. Fernand-Lafontaine, il n’y a qu’une piste cyclable… pas déblayée l’hiver. Sur Fernand-Lafontaine, il y a une belle piste cyclable toute neuve qui, je vous le donne en mille, n’est pas déblayée non plus. Ceux qui veulent se déplacer en vélo doivent donc circuler soit dans la rue, soit sur le trottoir.

C’est sans parler des innombrables et incompréhensibles interdictions de tourner à droite au feu rouge. On peut le faire 24/7 à l’intersection de Roland-Therrien et Gentilly, où il y a une école secondaire, mais on ne peut le faire à l’intersection de Roland-Therrien et Vauquelin, même pas à 2h du matin un mercredi! Sans parler des feux non synchronisés sur le chemin de Chambly et le boul. Roland-Therrien.

Bref, la mobilité, c’est important, mais seulement en transport en commun et pour recevoir l’argent du gouvernement, donc celui du citoyen. Les autres, les actifs et ceux qui doivent se déplacer autrement, attendez ou prenez un autre chemin.

Yves Klein

Commenter cet article

avatar