Parkinson Rive-Sud veut briser l’isolement

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Parkinson Rive-Sud veut briser l’isolement
(Photo : Depositphotos)

Existant depuis une dizaine d’années mais ayant récemment connu un «passage à vide» en raison du départ de certains responsables et de la pandémie, l’organisme Parkinson Rive-Sud tient à rappeler qu’il est toujours présent pour aider à briser l’isolement des personnes atteintes.

«Après une période plus tranquille, nous sommes quelques responsables qui travaillent actuellement à relancer les activités, explique Richard Trudeau au Courrier du Sud. Nos projets sont encore embryonnaires, mais ce qu’on tente de promouvoir d’abord et avant tout, c’est de briser l’isolement et d’encourager l’activité pour les personnes atteintes.»

«L’exercice physique et intellectuel est reconnu pour freiner la progression de la maladie», poursuit le responsable.

Au programme, marche, taï chi, danse, etc.

Le Parkinson étant «une maladie tellement sournoise», poussant les personnes à s’isoler quand elles se portent moins bien, l’organisme s’adresse donc aussi aux proches aidants.

«Entre 75 000 et 100 000 personnes au Québec sont touchées de près ou de loin par la maladie d’un parent, d’un proche, d’un ami», soutient M. Trudeau.

L’organisme propose ainsi des conférences et formations pour les professionnels de la santé, les proches aidants, les intervenants et bénévoles du réseau, ainsi que le grand public.

Événements virtuels

La pandémie est évidemment venue compliquer les choses pour l’organisme, mais des activités virtuelles ont pu être organisées avec Parkinson Québec.

«Et ça marche, se réjouit M. Trudeau. Beaucoup de participants ne voulaient pas ou ne veulent toujours pas sortir alors, ils aiment pouvoir connecter de la maison.»

Marche annuelle

L’événement annuel de collecte de fonds de Parkinson Québec – une marche qui se tient en septembre – aura lieu de façon virtuelle cette année.

Le Parcours Parkinson se déroulera ainsi à l’échelle provinciale le 13 septembre. Les participants sont invités à se fixer un objectif de marche à parcourir dans leur quartier

«L’événement récolte localement environ 15 000$ chaque année. De l’argent qui ne va pas à la recherche, mais bien pour organiser des activités pour les personnes atteintes», précise Richard Trudeau.

25 000 personnes atteintes, et bien plus

Selon les statistiques, 25 000 personnes seraient atteintes de la maladie de Parkinson au Québec. Mais Richard Trudeau est convaincu que le chiffre exact est beaucoup plus élevé.

«Beaucoup en sont atteints sans le savoir, explique-t-il. Quand j’ai été diagnostiqué, à 53 ans, mon médecin m’a dit que ça faisait probablement une dizaine d’années que j’avais la maladie.»

Rens.: facebook.com/parkinsonrivesud.

Parkinson Rive-Sud offre également une ligne d’information, du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30, au 1 800 720-1307.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires