PHOTOS ET VIDÉOS – Le CISSS Montérégie-Centre et la CÉTAM innovent avec un projet de paramédecine communautaire

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud

«Une vraie révolution pour le milieu hospitalier», aux dires de Jérémy Ménard, de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CÉTAM), se déploie sur le territoire du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre depuis le mois de janvier. Un projet de paramédecine communautaire qui propose une solution innovante aux patients de 65 ans et plus.

Le projet est simple : lorsqu’un usager de 65 ans et plus contacte le 911 pour un transport ambulancier, le répartiteur évalue la priorité de son cas et choisi d’envoyer sur les lieux une ambulance ou un paramédic communautaire intégré – un ambulancier qui a reçu une formation spéciale et qui se rend seul sur les lieux, dans un véhicule de service.

Le paramédic procède à l’évaluation du patient pour déterminer le niveau de soins dont il a besoin et le délai sécuritaire pour sa prise en charge par le système. En collaboration avec une infirmière du service de soutien à domicile et, au besoin, d’un médecin répondant, le paramédic formule une recommandation d’orientation à l’usager, soit d’un transport à l’urgence ou d’une prise en charge alternative.

Si l’état du patient le permet et que ce dernier accepte l’offre alternative, l’infirmière et le paramédic planifie les services requis, proposant un ou des rendez-vous dans un maximum de 24 heures.

L’infirmière procèdera de plus à un suivi dans les 24 heures suivantes, au téléphone ou en personne, au besoin, afin de s’assurer de la qualité et de la sécurité des soins prodigués.

Détourner le patient de l’urgence

En 2019, sur le territoire de Champlain–Charles-LeMoyne, qui couvre 125 km2 et où habitent près de 218 000 personnes, 24 000 visites à l’urgence ont été effectuées par des usagers de 65 ans et plus, dont plus de 50% y sont arrivés en ambulance. De ce nombre, 40% sont retournés à domicile sans hospitalisation.

«Je suis très fier que nos équipes soient capables de se réinventer et de sortir des sentiers battus.»

 

– Richard Deschamps, PDG du CISSS de la Montérégie-Centre

S’adressant à tous les usagers de 65 ans et plus – sauf ceux résidant dans un CHSLD, où œuvre déjà du personnel prodiguant des soins de santé –, le projet de paramédicine communautaire vise donc entre autres à détourner ces patients de l’urgence.

«Le projet offre une réponse à trois défis du système de santé, soit d’organiser les services de première ligne pour les patients de 65 ans et plus qui nécessitent des soins autres que l’urgence, de désengorger les urgences et d’offrir une meilleure utilisation des ressources», soutient le PDG du CISSS de la Montérégie-Centre Richard Deschamps.

Unique au Québec

«Il s’agit d’un modèle de soins novateur unique à Québec de par son aspect intégré», a indiqué la directrice générale adjointe aux programmes sociaux, de réadaptation et de cancérologie du CISSS de la Montérégie-Centre Lyne Marquis, lors de l’annonce officielle du projet, le 20 novembre.

Mis en place en janvier sur le territoire de Champlain–Charles-LeMoyne, le projet de démonstration a rapidement fait ses preuves, selon Mme Marquis.

«Pour la CETAM, c’est un immense pas. Un positionnement indéniable de chef de file, une diversification de nos activités et l’avancement de la profession de paramédic!»

– Jérémy Ménard, chef de division et adjoint au directeur général de la CETAM

«Après six mois, même avec une pandémie, plus de 245 visites avaient été effectuées par un paramédic communautaire, expose-t-elle. De ce nombre, 54% ont bénéficié d’une prise en charge alternative et 98% se sont dit satisfaits du service reçu.»

Face à ce succès, le CISSS prévoit élargir son offre d’ici quelques semaines aux patients de 50 ans et plus, ainsi qu’à ceux du territoire de Saint-Jean-sur-Richelieu, avec la collaboration d’Ambulances Demers.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
s bernier
s bernier
5 jours

félicitation! très bonne idée. j espère que les médecins de tout les milieux privé ou non vont adhérer au ce systeme. il manque de medecin pour aide nos personnes âgées a la maison. en ce moment il y a presque rien a part si vous paye pour en avoir un qui passe a la maison.