Actualités

PHOTOS ET VIDÉOS – La voiture du REM séduit

lundi le 30 août 2021
Modifié à 10 h 50 min le 31 août 2021
Par Geneviève Michaud

Les visiteurs étaient nombreux lors du passage du Courrier du Sud, le 27 août. (Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

 

 

«Impressionnant», «très beau», «un rêve qui se réalise». C’est entre autres dans ces mots que les passants ont décrit la voiture du Réseau express métropolitain (REM) exposée au Quartier DIX30 du 26 au 29 août, après en avoir exploré l’intérieur.

À LIRE AUSSI : Un premier voyage à bord du REM

REM : trois ans de travaux qui ont redéfini le paysage

Le REM, un métro 100% électrique et 100% automatisé

Gaston Cloutier et Gilles Bordeleau (Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

«C’est très beau, le design est magnifique, les couleurs sont belles», lance d’entrée de jeu le Brossardois Gaston Cloutier.

«On a hâte qu’il soit en service, entre autres pour se rendre à l’aéroport, ajoute Gilles Bordeleau. Beaucoup de villes dans le monde ont déjà un tel service», rappelle-t-il.

 

 

«Je suis retraité, j’ai attendu ça pendant 40 ans, lance, sourire en coin, un autre résident de Brossard venu découvrir la voiture. Juste pour se rendre à l’aéroport, actuellement, c’est complètement ridicule. Il était temps qu’un tel service de transport se fasse!»

«C’est un rêve qui est en train de se réaliser, ajoute sa conjointe. C’est fantastique et j’aime la façon dont c’est fait; les bancs sont confortables et il y a de la place pour les fauteuils roulants.»

«Quand on travaille sur des projets de longue haleine comme ça, ça devient notre vie. Je suis là depuis le début et j’avais très hâte de voir ce que les gens allaient en penser.»
– Jean-Vincent Lacroix, directeur des relations médias du REM

«C’est super, c’est spacieux, c’est neuf et c’est propre», affirme de son côté un couple de Mascouche, de passage à Brossard avec ses deux jeunes garçons.

(Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

«J’en ai entendu beaucoup parler, comme je travaille à Brossard, ajoute un jeune homme de La Prairie. C’est le fun de le voir, c’est impressionnant.»

«C’est un beau projet, ajoute sa mère. Et avec tout ce qui se construit autour des stations, il va y avoir beaucoup de monde dans le coin!»

(Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

Une première rencontre réussie

De l’avis des organisateurs, la première rencontre du REM avec ses futurs usagers s’est très bien déroulée, attirant un grand nombre de curieux.

«Dès l’ouverture jeudi soir, c’était un feu roulant, se réjouit le directeur des relations médias du REM Jean-Vincent Lacroix. On a fermé plus tard et on a ouvert plus tôt vendredi matin. Il y a vraiment beaucoup d’intérêt.»

 

 

«C’est un des moments les plus émotifs, de voir le projet à travers les yeux des gens, surtout ceux des plus jeunes, poursuit-il. Plusieurs enfants connaissent le projet très en détails; il y en a même un qui m’a déstabilisé avec une question! Ultimement, c’est pour eux qu’on fait le REM», soutient-il.

(Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

Parmi les visiteurs, on trouvait ainsi un peu de tout : des gens qui suivent le projet depuis le début et qui notaient plusieurs détails et d’autres qui n’en connaissaient que le nom.

«On reçoit beaucoup de questions sur la date d’ouverture, le temps de trajet et le tarif, explique Jean-Vincent Lacroix. Et on voit que c’est vraiment un attrait pour le gens, le fait qu’il n’y ait pas de conducteur et que la voiture offre une superbe vue de l’avant.»

(Photo : Le Courrier du Sud - Geneviève Michaud)

M. Lacroix se réjouit d’ailleurs d’avoir croisé des gens de tous les âges lors de la visite, dont plusieurs qui deviendront des utilisateurs de fin de semaine du REM.

«Aller au-delà de la routine boulot-dodo, c’est ce qu’on souhaite avec le REM», rappelle-t-il.

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous