Plus d’arbres en ville, une stratégie gagnante

Plus d’arbres en ville, une stratégie gagnante
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

La ville et la forêt ne sont pas deux entités incompatibles. Les arbres sont tellement bénéfiques qu’il faut les intégrer à nos aménagements. Voyons les avantages des arbres et, par le fait même, des positions stratégiques pour ces derniers.

Planter des arbres à proximité de bâtiments ou d’habitations augmente la valeur du terrain et, bien positionnés, les arbres réduisent les frais de chauffage et de climatisation. Au sud, on utilise des feuillus pour un ombrage en été et du soleil en hiver. Au nord, on plante des conifères pour bloquer les vents froids hivernaux.

Conserver des arbres le long des routes réduit l’éblouissement et la nuisance sonore. Les arbres absorbent la poussière et masquent des zones inesthétiques. De plus, les conducteurs ont tendance à réduire leur vitesse lorsqu’ils empruntent un chemin bordé d’arbres.

Augmenter la densité d’arbres dans les zones de jeux, parcs ou espaces extérieurs est bénéfique au développement de l’enfant. Des zones boisées ou semi-boisées sont une source d’inspiration, d’exploration et d’éducation. Elles stimulent l’imaginaire et favorisent le jeu libre.

Voir des arbres par les fenêtres des centres médicaux et de soins de longues durées favorise la santé des résidents et accélère leur rétablissement.

Introduire des arbres dans les jardins communautaires offre une source additionnelle de nourriture grâce aux fruits, noix ou champignons associés à ces derniers.

Pour toutes ces raisons, n’hésitons pas à utiliser les arbres et encore mieux, à les planifier lors de nouveaux aménagements. Composer avec les arbres existants est possible. À petite échelle, on peut construire une terrasse qui contourne un arbre tout en laissant suffisamment d’espace pour sa croissance future. Lors d’une excavation, un arbre peut survivre même si une part importante de ses racines est coupée. Pour l’aider, il peut être nécessaire de couper certaines branches pour équilibrer l’utilisation et les pertes en eau. Un arboriculteur local peut vous conseiller à ce propos. Enfin, utilisez des arbres dont les caractéristiques et le format sont adaptés au lieu et aux infrastructures. Ainsi ils seront en harmonie avec les installations.

Mélanie Bergeron, Association forestière du sud du Québec

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des