Sports

Prêcher par l'exemple pour notre santé et celle de nos hôpitaux

mercredi le 04 août 2021
Modifié à 0 h 00 min le 27 juillet 2021
Par

Sur la photo, de gauche à droite : Myriam Poirier, conseillère psychosociale, Marilyn Ouellet, spécialiste en activités cliniques, Miriam Aumont-Prévost, agente administrative, Audrey Thibodeau-Doyon, technicienne en administration, soutien à la gouvernance et Sabrina Guité, ergothérapeute et conseillère cadre à la direction adjointe des services multidisciplinaires au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est. (Photo : Gracieuseté)

Plus de 200 participants sont déjà inscrits à la 2e édition du Défi des générations au profit de quatre fondations hospitalières de la Montérégie. Parmi ceux-ci se trouve Sabrina Guité, ergothérapeute et conseillère cadre à la direction adjointe des services multidisciplinaires au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est. Motivée par la recherche d’un équilibre entre vie personnelle et professionnelle, Sabrina s’est inscrite au Défi des générations 2021 avec l’objectif d’inspirer ses collègues à bouger à l'heure du lunch afin de soutenir leur hôpital. Elle invite donc les 27 membres de son équipe à marcher, s'activer ou s'entraîner au moins trois fois par semaine à l'heure du lunch.

« L’activité physique est essentielle dans ma vie pour m’aider à maintenir une vie équilibrée. J’adhère vraiment aux mesures de santé mises en place par nos ressources humaines et je crois foncièrement à l’action par l’exemple.

Prendre une pause de 15 minutes à l’heure du lunch est tellement plus efficace pour avoir un après-midi satisfaisant. Souvent, on va se retrouver à faire des pauses de corridor car on en peut plus et c’est beaucoup moins efficace pour nos collègues. Alors que si tout le monde s’entendait pour prendre une pause en même temps, ça crée des moments informels et très agréables entre collègues dans un temps reconnu et accepté par l’organisation. »

Pour Sabrina, « les hôpitaux sont la pierre angulaire de notre système de santé et trop souvent l’unique porte d’entrée pour nos usagers. Si on offre de meilleurs services de niveau secondaire et tertiaire dans nos milieux hospitaliers, les premières lignes vont juste être plus efficaces. »

En plus de son travail, Sabrina a été bénévole pour la Fondation Hôpital Pierre-Boucher dans le cadre de plusieurs événements de levée de fonds. C’est donc tout naturellement qu’elle a choisi d’y remettre les fonds recueillis avec son défi !

Un grand merci à cette personne engagée, dévouée et généreuse qui, par ses grandes qualités, contribue au bien-être de sa communauté !

Pour vous inscrire ou faire un don au Défi des générations : www.defidesgenerations.com

Connectez-vous afin de pouvoir ajouter des commentaires

Connectez-vous