Rémunération: « Les citoyens me jugeront sur mes résultats », répond Sylvie Parent

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Rémunération: « Les citoyens me jugeront sur mes résultats », répond Sylvie Parent
La mairesse de Longueuil Sylvie Parent (Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

LONGUEUIL. «Aux élections de 2021, les citoyens me jugeront sur mes résultats et non pas sur mon salaire.» À la séance du conseil municipal du 14 mai, la mairesse Sylvie Parent s’est prononcée pour la première fois sur sa hausse salariale de 49% en deux ans, qui a récemment défrayé les manchettes.

Rappelons que le salaire de Mme Parent pour l’année 2019 se chiffre à 240 404$, ce qui représente une hausse de 49% par rapport à 2017.

La mairesse a souligné que le salaire de base que lui octroie la Ville est le même qu’en 2017 et 2018, hormis l’indexation de 1,1%, comme pour l’ensemble des conseillers.

Mais en plus de son salaire de base, Mme Parent touche des sommes pour ses fonctions au sein d’instances régionales telles que l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Mme Parent a rappelé que l’autonomie donnée aux villes, qui peuvent désormais décider du salaire de leurs élus, a fait en sorte que les rémunérations prévues pour les responsabilités à ces instances soient accordées. Auparavant, un seuil maximum fixé par la Loi sur le traitement des élus ne pouvait être dépassé.

«L’ensemble des membres du C.A. de la CMM reçoivent ces sommes, tous les membres ont ces jetons de présence», a-t-elle soutenu.

«Ça semble peut-être exorbitant, vous avez probablement raison, a-t-elle concédé. Mais quand je suis à l’ARTM, que je défends nos dossiers et qu’en dedans d’un an, des dizaines de millions de dollars débarquent à Longueuil – ce qu’on n’avait pas vu au cours des 50 dernières années – […] je crois que mon travail porte fruit pour l’ensemble de la population de Longueuil, je dirais même de l’agglomération et même la Couronne Sud.»

Mme Parent a cité les sommes qui permettront de réaliser les études d’avant-projet pour le prolongement de la ligne jaune et le tramway sur le boul. Taschereau.

Grogne citoyenne

Sylvie Parent répondait ainsi au citoyen Pierre Gosselin, qui a ouvert le bal sur la question de la rémunération de la mairesse.

«Ce n’est pas parce que l’on a le droit de faire des choses qu’on peut ambitionner sur le pain béni», a-t-il accusé.

Il a comparé le salaire de Mme Parent à celui de la mairesse de Montréal (185 000$) et à celui du premier ministre du Québec (201 945$ en 2018). «Si quelqu’un me dit que ce n’est pas exagéré, je n’embarque pas là-dedans», a-t-il ajouté.

Michel Coursol, un fidèle de la période de questions, y est allé d’une métaphore, affirmant que la capitaine du bateau faisait «tourner le robinet salarial à la hausse, enfin décoincé».

«Il y a tellement de bénévoles qui sont outrés du salaire de la mairesse « parce que c’est légal » de se taper le gros salaire.»

La citoyenne Carole Gervais a rappelé aux élus la saga des commissions locales, lors de laquelle Mme Parent reprochait notamment à l’opposition de vouloir siéger à ces commissions pour la rémunération. «Quelques milliers de dollars, c’est trop, mais 49% [de hausse], c’est ok. Il y a matière à réflexion.»

Tout le conseil sous la loupe?

Le chef de l’opposition Xavier Léger a de nouveau réclamé que Sylvie Parent adopte un règlement pour plafonner son salaire.

Il a de plus avancé que le déplafonnement du salaire de la mairesse permettait aussi celui des conseillers.  Ces derniers ne peuvent toucher une rémunération supérieure à 90% de celle du maire.

M. Léger a laissé sous-entendre que des salaires de conseillers du parti de Mme Parent avaient fait un «beau bond».

Alors qu’il a dévoilé au journal les salaires de tous les élus de Longueuil Citoyen pour 2018 et 2019, le chef de l’opposition a invité Mme Parent à faire de même.

En 2019, le salaire projeté des conseillers de l’opposition varie entre 69 924$ (salaire de Steve Gagnon) et 97 984$ (salaire de Jonathan Tabarah). Ce dernier se voit verser un peu plus de 30 000$ pour assurer la présidence du conseil.

Le chef de l’opposition Xavier Léger recevra 121 345$ en 2019; une hausse de 6,3% par rapport à 2018.

En vertu de la Loi 122 qui accorde plus d’autonomie aux municipalités, il n’est plus obligatoire de publier le salaire des élus municipaux. Auparavant, ces données figuraient dans le rapport sur la situation financière de la mairesse.

Dans ce débat, le conseiller Steve Gagnon a proposé que la rémunération de l’ensemble des élus soit étudiée.

«On pourrait prendre le temps de s’asseoir et de bien faire les choses, de se faire accompagner d’experts, pour revoir l’ensemble de la rémunération, sans partisannerie.»

Une suggestion qui «mérite d’être analysée, a répondu Mme Parent. On vous reviendra.»

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Olivier Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Olivier
Guest
Olivier

Augmentation totalement inacceptable ! Surtout quand on constate le peu de considération qu’elle a pour les citoyens qui lui posent des questions aux séances du conseil de ville… elle ne se donne même plus la peine de leur répondre… je vais certainement considérer ce point aux prochaines élections, soyez-en certains !