Réouverture des cinémas: Vincenzo Guzzo est confiant que « tout devrait bien aller »

Photo de Geneviève Michaud
Par Geneviève Michaud
Réouverture des cinémas: Vincenzo Guzzo est confiant que « tout devrait bien aller »
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Vincenzo Guzzo se dit confiant à l’aube de la réouverture de ses salles de cinéma, le 3 juillet. «Tout devrait bien aller. Il n’y a pas de gros obstacles dans ce qui s’en vient», affirme-t-il au Courrier du Sud.

À LIRE AUSSI: Pandémie: « On a paniqué », croit Vincenzo Guzzo

Des places réservées dans tous les cinémas Cineplex

Les Cinémas Guzzo n’ont pas chômé au cours des dernières semaines pour préparer leur réouverture.

Des consignes claires et précises ont tout d’abord été affichées à l’entrée de chacune des onze adresses de la chaîne. Ainsi, aucun client présentant des symptômes de la COVID-19 ou ayant été en contact avec une personne atteinte n’y sera admis. Idem pour les employés.

Les clients devront également respecter la distanciation physique de 2 mètres, à l’accueil et à l’extérieur des salles de projection.

Les employés, pour qui le nettoyage des mains sera exigé au minimum à toutes les 30 minutes, seront équipés de masques et de visières. Ces équipements ont été préférés aux Plexiglas qui auraient pu être installés au comptoir de rafraîchissements. «Les Plexiglas auraient protégé les clients des employés, mais pas les employés entre eux», explique le directeur général.

Une fois dans la salle, les clients qui résident à la même adresse devront s’asseoir dans la même rangée et pourront occuper des bancs voisins. Ceux de ménages différents devront quant à eux laisser deux bancs libres entre chaque personne.

«On va être logique, assure Vincenzo Guzzo. On ne jouera pas à la police et on ne vérifiera pas les adresses des clients; on leur fait confiance. Et les clients ont le droit de parler aux autres, s’ils en voient certains qui ne respectent pas les règles.»

Des stations de désinfection ont de plus été installées à l’entrée des cinémas ainsi qu’à différents endroits, et les arcades demeureront fermées jusqu’à nouvel ordre. «Je n’ai pas encore trouvé de façon de les rouvrir tout en assurant la sécurité des clients et des employés», précise M. Guzzo.

Repenser la programmation

Mais l’équipe des Cinémas Guzzo est allée encore plus loin. Afin d’éviter que les clients soient regroupés à l’entrée des salles avant le début de leur film, toute la programmation a été revue.

«On a donné une couleur spécifique à nos salles par zone, explique le directeur général. On s’assurera ensuite que l’heure de début d’un film ne coïncide pas avec celle d’un autre de la même zone. On a aussi réduit le nombre de séances de cinq à quatre, ou même trois par jour. En espaçant les séances, ça permettra que la salle soit prête au moins 30 minutes avant le début du film et évitera que les gens fassent la file avant d’y entrer.»

Confiant que ces nouvelles règles seront efficaces et surtout respectées par les clients, Vincenzo Guzzo espère même pouvoir en conserver plusieurs – comme la nouvelle formule pour la programmation – après la pandémie.

Période de rodage

Vincenzo Guzzo voit la réouverture du 3 juillet, à 50 personnes maximum par salle, en respect des règles de la Santé publique, comme une période de rodage.

«On espère que le 17 juillet, la Santé publique nous autorisera à augmenter à 200-250 personnes par salle, soit 50% de la capacité, en maintenant un banc libre entre les clients de familles différentes.»

Celui qui estime avoir perdu 25% de son chiffre d’affaires en raison du confinement croit que ses établissements devraient être capables de récupérer ce qui a été perdu.

«Ce qui est intéressant, c’est que la sortie de nombreux films a été repoussée, explique M. Guzzo. On s’attend donc à une période de 5 à 6 mois plus achalandée, avec des nouveautés chaque semaine.»

Les horaires en prévision de la réouverture du 3 juillet devraient être disponibles sur cinemasguzzo.com dès vendredi.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des