Retour du Collège Français sur la patinoire: toute une logistique

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Retour du Collège Français sur la patinoire: toute une logistique
(Photo : Le Courrier du Sud - Denis Germain)

À compter du 6 septembre, le Collège Français amorcera son camp de sélection en vue de la prochaine saison. L’équipe, qui n’a de yeux que pour les grands honneurs encore cette année, doit toutefois se conformer aux nombreuses règles imposées par Hockey Québec.

À LIRE AUSSI: Saison du Collège français: tout ou rien

Au départ, la formation junior AAA devait entamer son camp le 27 août et la saison, le 14 septembre. Elle a toutefois dû repousser ces dates puisque l’aréna Cynthia-Coull, où elle devait œuvrer avant de pouvoir retourner au colisée Jean-Béliveau, n’était pas suffisamment sécuritaire aux yeux du personnel.

«On trouvait que la grandeur des corridors était trop petite pour avoir des joueurs junior», explique le directeur général, Stéfan Blanchet.

Il a donc été décidé que le camp s’amorcerait le 6 septembre, à la maison, au Colisée, un aréna «beaucoup plus grand». L’équipe a également opté pour une réduction du nombre de joueurs au camp, soit 35.

La formation longueuilloise a aussi déposé une requête à la Ligue afin que l’équipe commence sa saison le 25 septembre plutôt que le 14, ce qui a été accepté par le bureau des gouverneurs.

Plusieurs mesures

Présentement, Hockey Québec en est encore à la phase 5 de son Guide de retour au jeu. Les équipes junior doivent donc respecter plusieurs règles. Entre autres, chaque fois qu’un joueur entre dans l’aréna, il doit répondre à une série de questions. Le Collège Français a d’ailleurs décidé de prendre la température des joueurs à leur arrivée, même si cette mesure n’était pas obligatoire.

Par ailleurs, les matchs hors-concours seront disputés à 8 joueurs et un gardien par équipe, à 4 contre 4.

«S’il y a un joueur blessé pendant le match, tu n’es pas supposé le remplacer, à moins de mettre les joueurs dans une bulle, qui vont attendre tout le long du match pour remplacer s’il y a des blessés. J’ai droit à un gardien, mais s’il se blesse, on fait quoi?»

L’organisation fait également face à des problèmes de chambres.

«Les autorités de la Ville m’ont annoncé qu’il n’y a pas plus de 6 joueurs qui peuvent être assis en même temps dans les chambres autres que celles du Collège Français, explique M. Blanchet. Je reçois une équipe, on me donne deux chambres, donc je peux accueillir seulement 12 joueurs.»

Qui plus est, il ignore toujours comment il conduira ses joueurs et son personnel aux matchs visiteurs.

«Notre fournisseur, les Autobus Ménard, m’a annoncé que pour un gros autobus on a droit à 16 personnes. Je ne peux même pas amener une équipe complète», déplore-t-il.

À noter qu’un maximum de 250 partisans pourront assister aux matchs préparatoires. Le port du masque sera obligatoire pour tous les partisans de 10 ans et plus.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires