Saint-Lambert, ville amie des monarques

Saint-Lambert, ville amie des monarques

Le monarque est en voie de disparition en Amérique du Nord.

Crédit photo : Archives - Le Courrier du Sud

Saint-Lambert est devenue hier la huitième ville du Québec à être certifiée Ville amie des monarques par la Fondation David Suzuki. Elle rejoint plus de 150 municipalités du Canada, des États-Unis et du Mexique qui ont pris l’engagement de poser des gestes concrets pour protéger le monarque.

Le maire de Saint-Lambert a signé l’Engagement des maires pour la sauvegarde des papillons monarques, parrainé par la Fondation David Suzuki et la Fédération nationale pour la faune, le 4 juillet.

Le monarque est un papillon iconique en voie de disparition en Amérique du Nord. Le déclin de 90% de l’espèce au cours des deux dernières décennies démontre les impacts que les humains ont sur la biodiversité.

«Les municipalités et arrondissements jouent un rôle critique dans la sensibilisation de la population aux enjeux qui menacent les papillons monarques ainsi que dans la création et la protection d’habitats naturels essentiels pour ramener les monarques en grand nombre au Québec, indique le directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki Karel Mayrand. Nous saluons Saint-Lambert de s’être engagée aujourd’hui à protéger les monarques sur l’ensemble de son territoire, geste qui inspirera sans doute plusieurs autres municipalités à emboîter le pas et qui contribuera à créer un immense effet papillon, et ce, à l’échelle du Québec.»

La Ville de Saint-Lambert a déjà pris quelques actions pour sauver les monarques, comme la mise en place d’un règlement sur l’usage des pesticides et la création d’un jardin de pollinisateurs. Elle vise aussi à favoriser la biodiversité dans ses espaces verts, notamment en utilisant davantage d’espèces indigènes dans ses aménagements et en sensibilisant les citoyens et les gestionnaires d’immeubles sur l’utilisation de la végétation indigène. À ce titre, en 2017 et encore ce printemps, des semences et plants d’asclépiade ont été distribués aux citoyens.

Chaque maire d’une Ville amie des monarques s’engage à prendre au moins 3 des 24 mesures visant à aider à sauvegarder les papillons monarques.

(Sources: Fondation David Suzuki et Ville de Saint-Lambert)

Poster un Commentaire

avatar