Serais-je vivant ?

Par Steve Sauvé

Québec va de l’avant avec son projet Optilab. Cette mesure consiste en fait à regrouper les laboratoires médicaux à une seule place. Pour la Montérégie, le laboratoire qui analysera 70% de tous les échantillons sera celui situé à l’Hôpital Charles-LeMoyne.

Cette mesure qui entrera en vigueur dans les prochaines années m’amène à me questionner sur le délai dans les résultats. Loin de moi l’intention de dire que cette mesure est la pire jamais prise par un gouvernement, ou encore que cela viendra démolir le système de santé. Par contre, en tant que contribuable, et pour avoir déjà été un abonné des analyses sanguines, la logistique entourant cette mesure m’inquiète.

En janvier 2011, j’ai appris que je devais combattre une leucémie myéloïde aiguë. Lorsque j’ai commencé les traitements, mon hémato-oncologue, Catherine Sperlich, s’est faite insistante sur le délai entre le résultat de ma condition de santé et le début des traitements de chimiothérapie. Plus cela est pris tôt, meilleures sont les chances de réussite. Puisqu’une leucémie myéloïde aiguë attaque rapidement, chaque minute peut s’avérer importante, voire déterminante.

À l’époque, il n’y avait pas d’hémato-oncologue à l’Hôpital du Suroît; j’ai donc été hospitalisé, justement, à l’Hôpital Charles-LeMoyne, afin de recevoir les traitements de chimiothérapie. J’ai tellement passé de contrôles sanguins que si je devais les chiffrer, je pourrais facilement atteindre le 200. Fait important, je n’ai rien à dire de négatif à propos de cet établissement. Je dis souvent que mon séjour à cet hôpital de l’arr. de Greenfield Park m’a sauvé la vie.

Je suis quelqu’un de superstitieux. Pour mon suivi post-cancer, je rencontre toujours Dre Sperlich à son bureau de la clinique d’hémato-oncologie situé à l’Hôpital Charles-LeMoyne. J’ai refusé que mon dossier soit réacheminé dans mon secteur. J’ai connu une rémission complète avec elle, donc, pour moi, on ne change pas une combinaison gagnante.

La seule fois où j’ai voulu sauver du temps, j’ai vécu de l’angoisse. J’ai passé un contrôle sanguin près de chez moi, en demandant que le résultat soit acheminé par fax au Dre Sperlich puisque mon rendez-vous avec elle était deux jours plus tard. Malheureusement, le résultat a été égaré, elle ne l’a jamais reçu et, pour une raison que j’ignore, l’échantillon était également introuvable. J’ai dû refaire un contrôle sanguin une fois sur place.

Cela m’amène donc à une réflexion: et si ce résultat avait été capital pour la suite des choses? Après tout, le médecin m’a toujours dit que chaque minute peut faire une différence.

Je ne dis pas que le projet Optilab apportera des erreurs de ce genre; jamais je ne vais souhaiter une telle chose. Mais, pour l’avoir vécu, une simple analyse perdue ou encore un fax non reçu peut faire toute une différence.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des