La seule clinique spécialisée en douance a pignon sur rue à Saint-Lambert

Photo de Sarah Laou
Par Sarah Laou
La seule clinique spécialisée en douance a pignon sur rue à Saint-Lambert
Dre Marianne Bélanger, psychologue spécialiste en douance (Photo : Jean Laramée - Le Courrier du Sud)

DÉVELOPPEMENT. Cela fait 10 ans que la psychologue experte en douance Dre Marianne Bélanger a fondé la clinique privée Douance – Haut-potentiel à Saint-Lambert, affiliée à la clinique TDAH Montérégie. Il s’agit de la seule clinique de la province à se consacrer aux individus intellectuellement précoces et en souffrance.

Voir aussi : Enfants surdoués : un manque criant de structures adaptées sur la Rive-Sud
La douance reste méconnue d’une grande majorité de professionnels de la santé et de l’éducation
Programme spécial pour ados doués à la Commission scolaire Riverside

Des jeunes viennent d’un peu partout au Québec pour consulter la Dre Bélanger. Ils attendent souvent près de 10 mois pour une première consultation. La plupart d’entre eux présentent ce que la psychologue appelle un «double diagnostic», c’est-à-dire un trouble de la santé mentale associé à une précocité intellectuelle.

«Chaque mois, j’enlève environ dix diagnostics de TDAH à mes jeunes patients doués.» – Dre Marianne Bélanger, psychologue.

«Il y a une souffrance énorme chez ces enfants qui sont mal diagnostiqués alors qu’ils pourraient évoluer sans avoir à souffrir de leur différence en étant accompagnés convenablement», constate Dre Bélanger.

Doués et en détresse

La psychologue est souvent confrontée à des cas graves de dépression chez de très jeunes enfants.

«On imagine les enfants doués comme des premiers de classe, mais la majeure partie du temps, ce sont des enfants qui ne parviennent pas à se faire comprendre des autres et se sentent rejetés. Ce sont aussi des enfants qui peuvent se retrouver avec de mauvais résultats scolaires ou des troubles de l’attention et du comportement s’ils ne sont pas pris en charge. Et malheureusement, ces enfants feront des adultes qui n’auront pas développé leur potentiel et seront sous antidépresseurs.»

«Quel gâchis, en plus de coûter cher à la société québécoise! déplore Marianne Bélanger. En termes de frais de santé, de décrochage scolaire et de personnes qui ne contribuent pas à la société comme elles le devraient, la perte est colossale, même si elle n’est pas recensée.»

Cachez cette douance que je ne saurais voir

Selon la psychologue, le Québec n’a pas suivi la vague des recherches scientifiques sur les enfants doués qui a déferlé dans les années 1980.

«On peut l’expliquer d’un point de vue historique, croit la spécialiste en douance. Il existe un vrai tabou de l’enfant doué et qui s’inscrit dans les valeurs judéo-chrétiennes québécoises. Des initiatives avaient pourtant été lancées dans la province au même moment que celles pour les enfants souffrants de TDAH, mais cela n’a rien donné.»

«Le Québec a plus de 10 ans de retard sur le reste du Canada, les États-Unis et l’Europe en matière de douance.» – Dre Marianne Bélanger

En faisant allusion aux «guerres idéologiques et syndicales des années 1970-1980», elle pointe notamment du doigt certains essais, comme celui du sociologue Jocelyn Berthelot sur l’école démocratique, Une école de son rang, paru en 1987 et qui, selon cette dernière, a été représentatif des mentalités faisant obstacle aux avancées en matière de douance. Les thèses qui y étaient avancées reposaient sur l’idée qu’en s’occupant des doués, on en ferait des élites, légitimant ainsi les inégalités, et qu’il ne fallait donc pas aider les plus «favorisés». Pour la psychologue, cela a porté un grand préjudice à ces enfants.

«Beaucoup de professionnels sont désormais stupéfaits de constater qu’en Amérique du Nord et en Europe, il existe près d’une dizaine de revues scientifiques spécialisées sur la douance. Même la Nouvelle-Écosse s’est dotée d’un programme et il y a des dizaines de classes en Ontario depuis plusieurs années.»

Vers un changement des mentalités

Marianne Bélanger a toutefois beaucoup d’espoir et croit notamment en la nouvelle Politique de la réussite éducative mise en place par le gouvernement en juin et qui tient compte des hauts potentiels.

Celle qui a créé il y a quelques mois l’Association québécoise pour la douance (AQD), un regroupement de spécialistes, a également déjà formé près de 25 psychologues scolaires à la douance et ne ménage pas ses efforts pour sensibiliser la population.

«J’attendais le bon moment pour lancer l’Association. Je crois que le Québec est prêt à connaître les doués. Et nous allons le faire tranquillement pour qu’enfin, on puisse changer les regards et les mentalités sur la douance au Québec», conclut-elle.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Marie-Claude Nantel
Marie-Claude Nantel
2 années

J’aimerais beaucoup discuter avec Dre.Bélanger au sujet de notre projet école. 🙂

El Mekki Mamouni
El Mekki Mamouni
1 année

Je suis à la recherche d’un spécialiste s’il vous plaît

Francine Chaput
Francine Chaput
1 année

Comment puis je me joindre à la discussion et j aimerais bien rencontrer le Dr. Marianne Bélanger, pour lui parler de mon petit fils, je demeure à Longueuil, une grande maman qui aimerait tout faire pour que son petit fils soit heureux.

Viviane Charron
Viviane Charron
11 mois

Je suis référée par jolaine mon médecin de famille de la clinique st-Paul à le gardeur. J’ai tendance à manifester les non sens au travail et ça ne fait pas l’affaire des gestionnaires. Il faut dire que je ne suis pas stratégique lorsqu’il est question d’exprimer mes points de vues ce qui peut parfois ébranler les personnes en autorité. Malheureusement c’est souvent moi qui échoppe en bout de ligne. Au plan émotionnel j’ai du mal à gérer les impacts. Je ne comprends pas toujours les réactions réfractaires des autres étant convaincue que mon analyse s’avère juste. Je prends en considération tous les paramètres factuels pourtant ; sauf, je crois, l’aspect humain en lien avec la réceptivité de l’autre à mes propos. La personne est-elle en mesure de se mobiliser pour tenir compte de ce que j’affirme ou mes propos sont perçus comme une menace potentielle. Difficile étant donné que mon objectif principal vise à améliorer une situation qui me paraît comme étant problématique. Enfin ….

𝑽𝒂𝒍𝒆𝒓𝒊𝒆
𝑽𝒂𝒍𝒆𝒓𝒊𝒆
6 mois
Répondre à  Viviane Charron

𝑩𝒐𝒏𝒋𝒐𝒖𝒓, 𝒋𝒂𝒊 𝒗𝒆𝒄𝒖 𝒍𝒂 𝒎𝒆𝒎𝒆 𝒄𝒉𝒐𝒔𝒆. 𝑴𝒐𝒏𝒕𝒆𝒓 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒅𝒐𝒔𝒔𝒊𝒆𝒓 𝒔𝒖𝒓 𝒗𝒐𝒖𝒔, 𝒆𝒕 𝒗𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒕𝒓𝒂𝒗𝒂𝒊𝒍 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒃𝒆𝒂𝒖𝒄𝒐𝒖𝒑 𝒅𝒆 𝒑𝒓𝒆𝒖𝒗𝒆 𝒔𝒄𝒊𝒆𝒃𝒈𝒊𝒇𝒊𝒒𝒖𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒄𝒓𝒆𝒕𝒆 (𝒄’𝒆𝒓𝒕 𝒂 𝒄𝒆 𝒎𝒐𝒎𝒆𝒏 𝒒𝒖𝒆 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒅𝒆𝒗𝒛 𝒖𝒕𝒊𝒍𝒊𝒔𝒆𝒓 𝒗𝒐𝒔 𝒔𝒖𝒑𝒆𝒓 𝒑𝒐𝒖𝒗𝒐𝒊𝒓𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒎𝒆𝒎𝒆 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒔𝒂𝒖𝒗𝒆𝒓, 𝒂𝒓𝒎𝒆𝒛 𝒗𝒐𝒖𝒔 𝒅𝒆 𝒑𝒂𝒕𝒊𝒆𝒏𝒄𝒆, 𝒂𝒗𝒆𝒄 𝒓𝒂𝒑𝒑𝒐𝒓𝒕 𝒅𝒆 𝒅𝒊𝒂𝒈𝒏𝒐𝒔𝒕𝒊𝒄 𝒅𝒆 𝒅𝒐𝒖𝒂𝒏𝒄𝒆 𝒏𝒆𝒖𝒓𝒐𝒑𝒔𝒚 𝒄𝒉𝒐𝒍𝒐𝒈𝒖𝒆 900$ 𝒂𝒖 𝒑𝒓𝒊𝒗𝒆.

Christine Lagarde
Christine Lagarde
6 mois

Mon Dieu moi aussi j’aurais tellement besoin de Dr. Belanger. Je me sens comme si elle est la seule qui pourrait comprendre ma situation et répondre a mes questions. En fait j’ai besoin d’aide. J’ai acheté son livre et apres avoir vu 2 reportages a la télé, je suis convaincue qu’elle est la personne qui peut m’aider avec mon fils de 4 ans et demi.
Merci
Christine