Entre le hockey et le cyclisme, Charles-Antoine Pilote a fait son choix

Entre le hockey et le cyclisme, Charles-Antoine Pilote a fait son choix

Charles-Antoine Pilote

Crédit photo : Gracieuseté

MIDGET AAA. Charles-Antoine Pilote s’illustre en hockey comme en cyclisme. Le jeune homme de 15 ans, qui a percé l’alignement des Riverains du collège Charles-Lemoyne à sa première année dans les rangs midget, avoue cependant commencer à laisser le vélo de côté pour se concentrer sur son sport de prédilection, le hockey.

«La principale raison, c’est la perte de poids, admet Charles-Antoine Pilote. Je perdais trop de poids durant l’été et je n’arrivais pas en forme au hockey. Oui, j’avais le cardio, mais à 6pi 1po et 140 lb, ça ne fonctionnait pas.»

Le Lambertois avait dominé sur les pistes et les routes du Québec à l’été 2017. Mais faire partie de l’élite dans les deux sports n’est pas chose facile. Il se souvient justement d’une saison où son été de vélo lui a coûté sa place dans un calibre élevé au hockey.

«Quand je suis arrivé à ma première année bantam, je n’ai pas fait le bantam AAA parce que je me faisais tasser dans les coins puisque j’étais trop léger. L’été juste avant, j’avais presque tout gagné en vélo», relate-t-il.

Deux premières places
Il a tout de même sauté sur son vélo à quelques reprises cet été.

«J’ai fait quelques sorties pour le plaisir, parce que mon frère et mon cousin sont beaucoup là-dedans.»

Sans même s’entraîner pour les compétitions, Charles-Antoine a pris part à six des dix semaines des Mardis cyclistes de Lachine, où il a terminé premier à deux reprises.

Évidemment, ce n’est pas de gaieté de cœur que le jeune homme délaisse ce sport dans lequel son avenir était prometteur.

«Ça me fait quelque chose, mais je savais qu’il faudrait faire un choix à un moment donné et je pense que je suis rendu là, dit-il. J’aurais peut-être pu en faire encore un peu l’été prochain, mais je crois que l’année suivante, j’aurais dû arrêter.»

Si jamais ça ne fonctionne pas comme il le souhaite sur la patinoire, il sait ce qu’il fera.

«Je retourne au vélo au plus vite!»

Midget AAA à 15 ans
Charles-Antoine Pilote a assez impressionné Danny Groulx et ses adjoints lors du camp d’entraînement des Riverains, en août, pour se tailler une place au sein de l’alignement. Le défenseur avait amassé 2 buts et 2 passes en 6 matchs présaison.

«C’est un rêve depuis que je suis jeune parce que c’est le trajet pour aller vers le junior majeur et la Ligue nationale. C’est rare de le faire à sa première année, mais c’était mon objectif. Cet été, je m’entraînais pour ça. J’ai réussi et je suis content», indique-t-il.

En 16 matchs de saison régulière, il cumule 4 passes. Mais le jeune homme ne s’en fait pas avec sa production offensive.

«C’est sûr que le calibre est un petit peu plus fort que l’année passée. La grosse différence, c’est que ça patine plus vite et que les gars ont plus de masse musculaire. J’ai peut-être un début de saison plus difficile, mais je ne vais pas abandonner. Ces temps-ci, ça va mieux», juge-t-il.

L’athlète se dit bien dans son équipe et à l’aise avec le système de jeu. Il est d’ailleurs utilisé sur la deuxième vague d’avantage numérique, un bel honneur pour un jeune joueur.

«Mon coach me fait confiance, soutient le jeune homme. Ça va de mieux en mieux.»

«On a une équipe qui peut se rendre loin à la Coupe Telus», croit-il.

Qui plus est, il s’agit d’une année importante pour Charles-Antoine, qui espère entendre son nom prononcé par une équipe lors du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), en juin.

«Toute l’année, je vais travailler là-dessus et si c’est ce qui arrive, ce sera comme un rêve qui devient réalité.»

Le jeune homme, qui se caractérise comme un défenseur à caractère offensif avec un bon coup de patin et une bonne première passe en sortie de zone, a de grandes attentes.

«J’aimerais ça sortir dans la première ronde, maximum début de la deuxième!»

Commenter cet article

avatar