Sylvain Cossette et sa tournée 80’s: le party est pogné !

Photo de Katherine Harvey-Pinard
Par Katherine Harvey-Pinard
Sylvain Cossette et sa tournée 80’s: le party est pogné !
Sylvain Cossette sera de passage à L’Étoile Banque Nationale les 30 et 31 décembre. (Photo : Gracieuseté)

SPECTACLE. Dix ans après sa tournée 70’s dont le succès l’a mené à créer trois albums, Sylvain Cossette présente sa tournée 80’s. Pour l’auteur-compositeur-interprète de 55 ans, c’est l’occasion de lâcher son fou et de faire ce qui le passionne: des spectacles.

«C’est un show qui est fait pour les amoureux des années 1980, explique le principal intéressé. C’est un feu roulant de hits qui défilent les uns après les autres. Ce sont toutes des chansons que les gens connaissent.»

Sylvain Cossette leur promet deux heures de chansons qui ont marqué des générations, comme Every Breath You Take de The Police, Everybody Wants to Rule the World de Tears for Fears et Sunglasses at Night de Corey Hart. Les nostalgiques des années 1980 seront donc comblés.

«C’est un party; les gens se lèvent debout, ne sont pas capables de rester assis, ont juste le goût de danser et de chanter», affirme-t-il.

«J’ai joué pendant 10 ans dans les bars dans ces années-là, se souvient-il. J’ai rencontré des gens, j’ai vu des couples se former, j’ai vu cette période de vie qui n’existe plus.»

La tournée s’est amorcée le 6 septembre et déjà, le chanteur a atteint le cap des 50 000 billets vendus; la majorité des spectacles sont à guichets fermés. Il se dit surpris de constater l’énorme engouement du public.

«Honnêtement, ça marche plus que ce que je pensais, admet-il. Ça me jette par terre tous les soirs de voir les gens debout à la fin. C’est particulier; il y a quelque chose de festif dans les chansons des années 1980, quelque chose qui te met le sourire au visage. Lorsque les chansons commencent, je vois la réaction des gens dans la salle; tout le monde est heureux.»

Pas d’album
Sylvain Cossette est de retour d’une pause sabbatique de trois ans qui lui a permis de prendre du temps pour lui… et chez lui.

«D’être chez nous, ç’a fait du bien parce que j’ai roulé à 100 miles à l’heure pendant quelques années, justifie-t-il. Tout à coup, je pense que j’en avais besoin, ne serait-ce que pour prendre mon souffle et voir si j’avais le goût de continuer.»

C’est l’envie de remettre le pied sur une scène et de revoir son public qui l’a poussée à créer la tournée 80’s.

«C’est un timing qui portait plusieurs chapeaux; le goût de revenir pour faire des shows et non pour faire des disques, pour rencontrer les gens. C’est ce que j’aime. C’est le contact avec le monde, c’est là que j’ai appris à chanter.»

L’auteur-compositeur-interprète assure qu’il n’y aura pas d’album à partir de ces reprises de chansons, comme il l’avait fait précédemment avec la tournée 70’s.

«On est dans une vie où on est capable de tout avoir, note-t-il. Il suffit de cliquer et on a tout en 24 heures. Donc je me dis: si la seule façon d’avoir ces chansons est de se déplacer et de venir passer un beau moment pendant deux heures dans une salle de spectacle, that’s it. Tu gardes ce souvenir en dedans de toi et non sur un disque. Ça me plait beaucoup.»

«Un moment donné, j’allais à Vegas et je voyais tellement de Québécois qui se déplaçaient pour aller voir des spectacles, poursuit-il. J’ai le goût de faire des show comme ça au Québec, axés sur le divertissement où les gens viennent passer un beau moment. Je n’ai pas la prétention de dire que je monte un show aussi hot qu’à Vegas, mais je propose aux gens quelque chose qui ressemble à ça, qu’ils apprécient.»

La fierté d’un artiste
Après tant d’années de carrière à faire lever les foules, Sylvain Cossette ne peut qu’être fier parce qu’il le sait; le plus difficile dans ce métier est de durer.

«Je suis fier d’avoir fait attention à moi, d’être encore capable de chanter à 55 ans, d’être encore capable d’attirer les foules. Il y a eu des modes, des décennies ont passé depuis que j’ai commencé à chanter. Ça fait 35 ans et je suis encore là aujourd’hui. Mes shows fonctionnent encore bien, j’ai encore des idées qui donnent le goût aux gens d’acheter des billets pour venir me voir.»

Pour l’instant, le populaire chanteur se concentre sur sa tournée; pas question de parler d’album ou de projets futurs.

«Pour tout de suite, j’ai juste le goût de m’amuser, d’aller faire des spectacles avec ma gang. Ça s’arrête à ça», conclut-il.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des