Sylvie Parent remettra 80 000$ de la masse salariale de son cabinet à la Ville

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Sylvie Parent remettra 80 000$ de la masse salariale de son cabinet à la Ville
Sylvie Parent, mairesse de Longueuil. (Photo : Denis Germain – Le Courrier du Sud)

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent retournera 80 000$ de la masse salariale de son cabinet dans les coffres de la Ville.

Mme Parent n’a pas attendu la fin de la démarche entreprise avec le professeur Rémy Trudel de École nationale d’administration publique (ÉNAP) visant à revoir la rémunération de l’ensemble des élus du conseil pour faire cette annonce qui touche son cabinet.

Elle a d’ailleurs soutenu qu’à l’issue de cette démarche, dont les résultats seront dévoilés au début de 2020, «il y aura des ajustements, tant au salaire de la mairesse qu’à celui de tous les membres du conseil, peu importe leur fonction».

La mairesse a rappelé qu’à l’automne 2018, l’opposition officielle avait demandé une augmentation de la masse salariale de son cabinet. Avec une hausse de 75 000$, la masse salariale se chiffrait à 315 000$. Cette augmentation avait eu pour effet de doubler le budget du cabinet de la mairesse.

Le budget pour le cabinet de l’opposition est demeuré inchangé, malgré le départ en juin de cinq élus qui siègent maintenant comme indépendants.

«Est-ce que l’opposition officielle retournera une partie de son budget à la Ville maintenant qu’ils ne sont plus que trois conseillers? Dans deux ans, tous les élus seront jugés, non pas sur ce qu’ils auront dit, mais sur ce qu’ils auront fait.»

Sans douter de la légitimité d’une opposition officielle, Mme Parent insiste sur le rôle politique, voire «partisan», de l’opposition.

Elle souligne le travail de son cabinet, qui oeuvre en collaboration avec la direction et l’administration. «Nous avons des responsabilités que les conseillers de l’opposition n’ont pas», a-t-elle comparé.

La rémunération de la mairesse, qui atteint les 240 000$ notamment en raison de l’accumulation de responsabilités à différentes instances régionales, avait suscité de vives réactions. L’opposition officielle avait déposé à deux reprises un avis de proposition afin que la mairesse propose un règlement plafonnant son salaire.

(Détails à venir)

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des