Système de collusion à la Ville de Longueuil au début des années 2000

Photo de Philippe Lanoix-Meunier
Par Philippe Lanoix-Meunier
Système de collusion à la Ville de Longueuil au début des années 2000
(Photo : Archives - Le Courrier du Sud)

Le Conseil de discipline de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) a annoncé vendredi avoir condamné Réal Thériault à une amende de 10 000$ pour avoir participé à un système en vue d’obtenir des contrats municipaux de la Ville de Longueuil.

Réal Thériault a été reconnu coupable d’avoir contrevenu à plusieurs articles du Code de déontologie des ingénieurs en s’engageant à verser une commission à un responsable d’un parti politique en vue de participer à un système afin que sa firme obtienne des contrats de la Ville.

Les faits reprochés à Thériault se sont déroulés entre 2000 et 2004, alors qu’il était président de la firme Progemes.

Il s’agit de la première décision du Conseil de discipline de l’Ordre en lien avec un système de collusion qui prévalait à Longueuil au début des années 2000.

L’OIQ révèle également que d’autres plaintes ont été déposées en lien avec la collusion à Longueuil. Elles seront entendues au cours des prochains mois.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Laurent Desbois Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Laurent Desbois
Guest
Laurent Desbois

À l’époque où on avait un maire libéral???????