Trois villes votent contre le budget 2021 de l’Agglomération de Longueuil

Photo de Ali Dostie
Par Ali Dostie
Trois villes votent contre le budget 2021 de l’Agglomération de Longueuil
(Photo : Capture d'écran)

En séance extraordinaire le 26 novembre, l’Agglomération de Longueuil a adopté son budget 2021 qui se chiffre à 388,6 M$, en hausse de 11,6 M$ (3,1%). Cela s’est fait à nouveau sans l’appui de Brossard, Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville, en raison de la répartition des quotes-parts.

Parmi les importantes variations dans la colonne des dépenses, notons l’indexation de la rémunération et l’ajout de professionnels pour la gestion des eaux (+4,7 M$); l’indexation des contrats, entre autres pour le traitement des matières résiduelles et la disposition des boues des eaux usées (3,5 M$); ainsi que la hausse de 2% de la contribution à l’ARTM pour les dépenses de transport en commun (+1,9 M$).

Un montant de 2,5 M$ représente les sommes additionnelles qui ont dû être déboursées pour assurer la prestation de services avec les mesures sanitaires appropriées à la pandémie.

Longueuil insiste par ailleurs sur l’indexation de 2% pour la contribution à l’organisme Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL), afin de soutenir la relance économique.

Cette portion du budget relève des compétences d’agglomération tels les services de sécurité publique (police et incendie); de production de l’eau potable et du traitement des eaux usées; de l’élimination et du recyclage des matières résiduelles; de transport en commun; et de logement social, entre autres.

Parmi les principales dépenses, la sécurité publique se chiffre à 155,3 M$; le transport en commun à 92,6 M$; et l’hygiène du milieu (traitement des eaux, matières résiduelles) à 47,3 M$.

Le total du service de la dette s’élève à 28,6 M$.

Au chapitre des revenus, on note une variation de -4,9M$ en raison d’une baisse de revenus d’amendes, d’intérêts et des
affectations de surplus.

Le 19 novembre, l’Agglomération de Longueuil a voté un budget supplémentaire de 1 626 000$ pour combler un déficit d’opération et terminer l’année 2020.

«Déséquilibre fiscal»

Les maires de Saint-Lambert et Saint-Bruno-de-Montarville, tout comme la mairesse de Brossard, avaient reçu indications de leur conseil respectif de voter contre ce budget. Une opposition qui cible plutôt la répartition des quotes-parts que le fond même de l’exercice budgétaire.

C’est à Brossard que la variation de la quote-part est la plus significative, avec 6,7%. «C’est 5,6 M$ d’augmentation, sans aucun ajout de services, relève Doreen Assaad. C’est clair, pour le conseil et moi-même, que ce n’est pas acceptable. C’est même improductif. Il est vrai que notre ville connait une croissance sans précédent. Toutefois, ça n’explique seulement que 1% de la hausse proposée.»

Elle déplore ne pas observer chez ses collègues de réelle volonté de revoir les mécanismes de gouvernance et de financement de l’Agglomération.

Mme Assaad a proposé de mandater une firme externe qui pourrait effectuer un diagnostic sur les mécanismes de financement et de fonctionnement de l’Agglomération, et ce, afin d’envisager des pistes d’amélioration.

Le maire Pierre Brodeur a qui à lui rappelé que Saint-Lambert dénonce depuis plusieurs années le «déséquilibre fiscal qui désavantage» sa ville. Il dit «garder espoir» que des efforts seront faits par ses homologues pour rétablir cet équilibre.

Aux yeux de la mairesse de Longueuil Sylvie Parent, il importait de voter en faveur de ce budget pour assurer les services déployés dans chacune des villes.  En réponse à Mme Assaad, elle a émis des doutes sur la pertinence de débourser pour des analyses qui ont «déjà été faites par le passé».

«On n’a pas beaucoup de surplus, a-t-elle aussi soulevé. On a dû faire une quote-part spéciale, car on n’arrivait pas à boucler le budget. Car d’année en année, on ne prévoyait pas une réserve pour nous mettre à l’abri de grands risques. Et la pandémie en est un, grand risque.»

Le maire de Boucherville Jean Martel, qui a appuyé le budget, a insisté sur les compromis exigés de chacune des villes à la Commission des finances afin de présenter ce budget 2021.

Quotes-parts

Le budget d’agglomération est réparti entre les cinq villes liées et la hausse de 11,6 M$ se fait ressentir dans la quote-part de chaque ville. C’est à Brossard que la variation est la plus significative, avec 6,7%.

  • Longueuil : 171,8 M$ (+2,7%)
  • Brossard : 87,7 M$ (+6,7%)
  • Boucherville : 53 M$ (+3,4%)
  • Saint-Bruno-de-Montarville : 29,9 M$ (+6,2%)
  • Saint-Lambert 23,9 M$ (+4,8%)

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires