Un aménagement routier inadapté

Avec l’approbation du gouvernement du Québec, Longueuil et Brossard vont procéder au cours des prochains mois à l’élargissement du boul. Grande Allée. Cet aménagement ne sera pas adapté aux besoins des cyclistes, malgré tous les discours sur la mobilité active de leur part.

L’élargissement prévu comportera quatre voies automobiles, deux voies réservées pour un transport collectif à haute fréquence, deux trottoirs et une seule piste cyclable bidirectionnelle côté Brossard, en plus d’un terre-plein. Pourtant, les experts en aménagement cyclable de Transport Québec, de la Santé publique et de Vélo Québec ont recommandé une piste unidirectionnelle de chaque côté du boulevard.

Comment les cyclistes de l’arr. de Saint-Hubert auront-ils accès aux intersections permettant de traverser le boulevard s’ils ne peuvent circuler sur un trottoir, ni sur une voie réservée, ni entre deux voies de circulation? Les aménagements routiers visent normalement la sécurité, la rapidité et l’efficacité des déplacements.

«Les cyclistes, ils s’organiseront», semblent encore dire nos dirigeants municipaux, avec l’approbation de Québec.

La question est d’autant plus d’actualité que Longueuil a dévoilé le 31 mai son Plan directeur des déplacements cyclables qui prévoit entre autres «mettre aux normes les aménagements cyclables sur rue non conformes». Quelle contradiction en si peu de temps!

Jean Renaud

Poster un Commentaire

avatar